Dans l'actualité récente

France-Ukraine: Valbuena peut tout changer

Voir le site Téléfoot

error
Par Frédéric YANG|Ecrit pour TF1|2013-11-19T12:54:00.000Z, mis à jour 2013-11-19T12:54:00.000Z

Remplaçant lors du match aller des barrages perdu (2-0) par la France en Ukraine, Mathieu Valbuena devrait être titulaire ce mardi soir pour le match retour. Souvent irréprochable depuis l'arrivée de Deschamps à la tête des Bleus, le Marseillais a une occasion en or de prouver qu'il est bel et bien incontournable en sélection. L'exploit passe peut-être par lui.

« Si je dois jouer, ce sera le match le plus important de ma carrière ». Mathieu Valbuena a donné le ton en conférence de presse. Laissé sur le banc au coup d'envoi à Kiev, le joueur de l'OM a une belle carte à jouer ce mardi, compte-tenu de la performance en dents de scie de Samir Nasri lors du match aller. Et si les Bleus sont à la recherche d'une bonne étoile pour inverser la tendance, ils ont peut-être trouvé le profil parfait.

Le faiseur de miracles
Souvent oublié voire sous-estimé - les Girondins de Bordeaux ne l'avaient pas conservé lorsqu'il était en formation - Valbuena a construit sa carrière autour d'exploits. Le premier est intervenu un soir d'octobre 2007, à Anfield Road où aucune équipe française ne s'était imposée. Valbuena, arrivé un an auparavant de Libourne Saint-Seurin (National) à Marseille, est titularisé pour affronter Liverpool en Ligue des champions. « Petit vélo » - surnom donné par le coach olympien d'alors Eric Gerets - marque un but venu d'ailleurs, l'unique du match, pour offrir aux siens le scalp du vainqueur de la C1 2005. Ou quand l'insouciance rencontre l'audace. En 2011, Valbuena remet ça. L'OM est alors embarqué dans un match décisif contre Dortmund pour une qualification en huitièmes de finale de la Ligue des champions. Mené (0-2), Marseille parvient à égaliser avant le coup de grâce dans les dernières minutes du match. Remplaçant au coup d'envoi, Valbuena décoche une frappe enroulée dès 20 mètres qui termine sa course dans la lucarne de Weidenfeller, le portier du Borussia. L'entraîneur phocéen était alors Didier Deschamps. Deux ans après les faits, le sélectionneur des Bleus n'a sans doute pas oublié qu'il tient dans ses rangs son "sauveur" de l'époque pour accomplir un nouvel exploit.

Dans le coup physiquement ?
Seul joueur à avoir disputé les 17 matches de l'ère Deschamps, Valbuena a connu un léger coup de mou ces derniers temps. « C'est vrai que sur les trois ou quatre derniers matches en club, j'étais moins performant et décisif, je l'ai dit et assumé. J'étais moins bien mais là je me trouve de mieux en mieux à l'entraînement », a reconnu le milieu offensif avant d'assurer : « J'ai accusé le coup physiquement mais je suis en train de retrouver mes sensations. Si on fait appel à moi, je donnerai le maximum, j'aurai la rage comme d'habitude. C'est ce qui m'habite toujours quand je rentre sur un terrain. » De quoi rassurer Didier Deschamps et les millions de supporteurs français.

Conspué et moqué pour sa faculté à se jeter au sol, Valbuena pourrait à son tour nous faire tomber. Tomber dans l'euphorie d'une qualification inespérée !