La France va savoir

Voir le site Téléfoot

La France va savoir
Par AFP|Ecrit pour TF1|2009-10-19T05:29:53.000Z, mis à jour 2009-10-19T05:29:53.000Z

Lundi après-midi (14h), l'équipe de France connaitra son adversaire sur la route de l'Afrique du Sud. En barrages (14 et 18 novembre), les hommes de Raymond Domenech peuvent tomber sur l'Ukraine, l'Eire, la Bosnie ou la Slovénie. Le tirage au sort est à suivre en DIRECT et en VIDEO sur notre site.

BARRAGES - COUPE DU MONDE


. UKRAINE
Classement FIFA : 25e


La France va savoir

Des quatre adversaires potentiels en barrage, l'Ukraine est le mieux placé au classement FIFA (25e). Les partenaires d'Andreï Shevchenko, quarts de finalistes(?)de la dernière Coupe du monde en 2006, ont pris la deuxième place du groupe 6 derrière l'Angleterre et n'ont concédé qu'une défaite lors de ces éliminatoires, justement face à la sélection de Fabio Capello (2-1). Ils étaient toutefois parvenus à prendre leur revanche face à des Anglais déjà qualifiés (1-0). Accrocheuse, solide en défense (seulement 6 buts encaissés lors des qualifications), la formation d'Alexei Mikhailichenko manque aussi d'expérience sur le plan international puisqu'elle s'appuie majoritairement sur la génération vice-championne d'Europe Espoirs en 2006. Mais son jeu basé sur la contre-attaque pourrait poser des problèmes aux Français en cas de confrontation lors des barrages. Sans compter qu'un déplacement à Kiev au mois de novembre est toujours délicat à négocier.


Leur passé face aux Bleus :


Ukrainiens et Tricolores se sont croisés quelque fois lors de la dernière décennie. Cinq fois exactement et la France n'a jamais perdu (3 victoires et 2 nuls). Mais les rencontres ont toujours été serrées. Lors des éliminatoires pour l'Euro 2000, la bande à Zidane avait fait deux fois 0-0 face à la sélection déjà menée par Andrei Shevchenko. Lors des qualifications à l'Euro 2008, la France s'était imposée au Stade de France (2-0) et, déjà qualifiée, avait fait match nul à Kiev (2-2), avec une boulette de Sébastien Frey. La dernière rencontre entre les deux formations est un amical disputé juste avant l'Euro 2004. Les Bleus s'étaient imposés 1-0 à Saint-Denis sur un but tardif de Zidane.


. EIRE
Classement FIFA : 38e


La France va savoir

La formation de Giovanni Trapattoni n'a pas perdu le moindre match durant sa campagne de qualification, ce qui ne lui a cependant pas permis de coiffer l'Italie pour terminer en tête du groupe 8. L'Eire n'en a pas moins prouvé sa solidité et s'annonce comme un adversaire potentiellement redoutable en barrage. Avec un technicien qu'on ne présente plus à sa tête, des joueurs habitués aux joutes de la Premier League et un public des plus fervents, elle a en tout cas de nombreux atouts à faire valoir. Articulés autour de Shay Given, John O'Shea, Damien Duff et Robbie Keane, les Irlandais semblent plus que jamais en mesure de qualifier leur nation pour leur première Coupe du monde depuis 2002. L'Italie, championne du monde en titre, peut en témoigner puisque les Transalpins ne sont pas parvenus à prendre le dessus sur leur dauphin lors des deux confrontations de ces éliminatoires (1-1, 2-2).


Leur passé face aux Bleus :


L'Eire est un adversaire bien connu de l'équipe de France. Les deux nations se sont déjà croisées à douze reprises. Le bilan est légèrement favorable aux Bleus puisqu'ils ont gagné cinq fois face aux Verts (4 nuls et 3 défaites). Les deux dernières confrontations sont celles qui nous intéressent au plus haut lieu puisqu'elles sont intervenues en 2004 et 2005, au début de l'ère Domenech et ont marqué l'histoire récente des Bleus. Lors de la première, comptant pour les éliminatoires du Mondial 2006, Français et Irlandais avaient fait match nul au Stade de France (0-0). Rio Mavuba avait d'ailleurs passé une sale soirée face à Roy Keane... Au retour, en septembre 2005, la France avait retrouvé Zidane, Thuram et Makelele et s'était imposée à Dublin grâce à Thierry Henry (0-1). Mal en point, la sélection s'était remise dans le sens de la marche et cette visite irlandaise avait durablement marqué les esprits.


. BOSNIE-HERZEGOVINE
Classement FIFA : 46e


La France va savoir

Derrière l'Angleterre, l'Espagne et l'Allemagne, c'est la meilleure attaque du tournoi de qualification dans la zone Europe. Avec 25 buts inscrits en 10 matches, la Bosnie a su tirer profit de son formidable potentiel offensif incarné par le duo de Wolfsburg, Misimovic-Dzeko, mais aussi par Zlatan Muslimovic et le Lyonnais Miralem Pjanic. La sélection de Miroslav Blazevic n'était pourtant pas attendue à ce stade de la compétition. Mais elle a su faire parler la poudre au point de devancer la Turquie, demi-finaliste de l'Euro 2008 et la Belgique au classement du groupe 5, pour se donner une chance de participer à la première Coupe du monde de son histoire. Pour cela, il lui faudra faire preuve d'un peu plus de rigueur. Avec 13 buts encaissés en cinq matches, sa défense n'offre pas toutes les garanties même si elle en a pris cinq en un match face à l'Espagne (5-2) lors de sa dernière sortie.


Leur passé face aux Bleus :


L'histoire entre la France et la jeune Bosnie-Herzégovine n'est pas très longue. Deux petits matches disputés sous l'ère Domenech. Le premier a marqué les esprits puisque c'était le baptême du feu du sélectionneur à la tête des Bleus. En août 2004, Domenech avait emmené toute sa bande à Rennes. Ces derniers avaient concédé le nul (1-1). Dans cette équipe figuraient Givet, Squillaci, Mendy, Mavuba, Pedretti, Rothen ou encore Cissé. Une autre époque. Deux ans plus tard, les Français s'étaient imposés 2-1 à Sarajevo avec un but de... Julien Faubert.


. SLOVENIE
Classement FIFA : 54e


La France va savoir

C'est peut-être le plus abordable des adversaires potentiels de la France en barrage, et cela ne la rend que plus redoutable. La Slovénie n'a pas de grand nom du football international sur le papier et son attaque (18 buts en 10 matches) ne semble pas avoir de quoi faire trembler ses futurs adversaires. Elle n'en reste pas moins compliquée à jouer. Avec quatre buts encaissés sur l'ensemble de la campagne de qualification, elle présente même la meilleure défense de la zone Europe derrière les Pays-Bas, dont le groupe ne comportait toutefois que cinq équipes, avec quatre buts encaissés. Remarquablement organisée, la Slovénie mise quasiment tout son pouvoir offensif sur un seul homme, Milivoje Novakovic. Avec cinq réalisations, l'attaquant du FC Cologne a joué un rôle capital pour permettre à son équipe de valider son billet pour les barrages. Il tentera maintenant de l'emmener à sa deuxième Coupe du monde après le fiasco de 2002 (élimination au 1er tour après trois défaites).


Leur passé face aux Bleus :


Trois fois, les Bleus ont croisé la route des Slovènes. Trois fois, les Bleus ont gagné. Lors des éliminatoires de l'Euro 2004, sur la route de leur grand chelem en qualifications, les hommes de Jacques Santini avaient écrasé les Slovènes au Stade de France (5-0), en octobre 2002. Steve Marlet avait signé un doublé et Marcel Desailly fêté sa 100e sélection. Au retour, la France avait décroché sa qualification pour le Championnat d'Europe en gagnant à Ljubljana (0-2). Avant ces deux confrontations, les deux équipes avaient croisé le fer en amical en avril 2000. Menés 2-0 après neuf minutes de jeu, les Tricolores avaient renversé la situation en marquant trois fois lors de la dernière demi-heure (3-2).


L'AVIS DES INTERNAUTES :


Selon les fidèles d'Eurosport.fr, cela ne fait aucun doute. Le meilleur tirage pour les Bleus serait la Slovénie. 53% des votants en sont persuadés. Derrière la Slovénie arrivent l'Eire (20%) et la Bosnie-Herzégovine (18%). Enfin, l'Ukraine est selon vous l'adversaire à éviter (9%). L'épouvantail Shevchenko n'a pas perdu de sa superbe...