Dans l'actualité récente

Frank Edwards, héros britannique et passionné de football

Voir le site Téléfoot

error
Par Stéphane Renaux|Ecrit pour TF1|2015-09-26T09:56:01.254Z, mis à jour 2015-09-26T13:43:23.913Z

Frank Edwards aura combattu pour l’armée du Royaume-Uni pendant la Première Guerre mondiale, mais il s’est surtout distingué pour son amour du football durant l’une des pires périodes de l’histoire de l’humanité.

Nos confrères d’outre-Manche Metro Sport racontent comment ce jeune soldat parvenait à jouer au ballon rond lors des combats. 

Triste anniversaire 

Il y a cent ans, la Première Guerre mondiale battait son plein. Le 25 septembre 1915, à Loos. Cette petite ville du nord de la France sera le théâtre d’une des batailles les plus féroces entre des troupes anglaises et allemandes. Parmi les soldats britanniques, un certain Frank Edwards. Ce jeune homme, engagé pour faire face aux tranchées de ses opposants allemands, n’abandonne pas pour autant sa passion lorsque lui et ses alliés sont en permission, à savoir le football. Une discipline en pleine expansion dans la classe populaire à l’époque malgré une période de conflit. 

Inspiré par le capitaine Nevill 

Malheureusement pour Frank Edwards, ses coéquipiers ne peuvent plus exercer cette discipline, en raison d’une décision prise par les haut-gradés de l’armée britannique. Ces derniers trouvant les combats trop barbares et dévastateurs. Peu importe pour ce capitaine de l’équipe de football des officiers de l’armée anglaise, qui entend bien passer outre cette décision. Pour cela, celui dont la passion de ce sport a été transmise par son supérieur, le capitaine Nevill, décide de motiver ses partenaires et d’aller défier ses ennemis. Frank Edwards se découvre alors et lance l’assaut balle aux pieds avec pour objectif de franchir les lignes adverses et de marquer un but dans les tranchées allemandes

Best, Charlton et maintenant Edwards ? 

Malgré sa tentative, Frank Edwards a été rapidement touché, sans que cette réplique allemande ne lui soit fatale. "Le ballon a été trouvé par des carabiniers sur la deuxième ligne allemande et l’ont ramené", raconte à Metro Sport Alex Shooter, le directeur du musée dédié à cette bataille historique. Un siècle après cet épisode, le musée consacre une fresque à cette fameuse balle, la "Loos 1915" pour rendre hommage à cet homme, décédé en 1964, qui pourrait bien s’inscrire dans la lignée des plus grandes gloires du football anglais, à l’instar de George Best ou encore Sir Bobby Charlton. La fresque est actuellement exposée au musée de Twickenham, la ville natale de Frank Edwards.