Pour gagner la Coupe du monde, la Chine recrute David Beckham

Voir le site Téléfoot

Beckham évoque Monaco
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-03-04T12:59:15.409Z, mis à jour 2017-03-04T12:59:17.890Z

La Chine veut devenir une nation forte du football. Et pour sensibiliser les plus jeunes, elle a choisi le visage de David Beckham.

Devenue l’Eldorado des joueurs désirant gagner beaucoup d’argent, la Chine ambitionne également de devenir une nation forte du football. Le but ? Gagner la Coupe du monde, compétition au sein de laquelle elle n’est apparue qu’une seule fois (en 2002). Comment ? En sensibilisant les plus jeunes avec des messages signés David Beckham.

L’ambition

L’histoire d’amour entre la Chine et David Beckham, démarrée en 2012, prend un virage qui entend faire du pays asiatique une grande nation du football. Très proche de Xi Jinping, président et grand fan de Manchester United, la star anglaise va devenir l’ambassadeur d’une vaste campagne de lobbying visant à sensibiliser la population au sport et faire naître une génération d'athlètes à même de propulser la Chine sur le toit du monde. La stratégie s’appuie sur des vidéos, filmées l’année dernière à Guangzhou, qui seront diffusées tous les jours sur la chaîne CETV, touchant près d’un milliard de personnes.

« Le football est un sport fantastique »

« Le football est un sport fantastique qui requiert de la force, de la vitesse, de l’intelligence et du travail d’équipe. J’ai commencé à apprendre le football quand j’étais très jeune. C’est vraiment le meilleur moment pour commencer. Je vous conseille de prendre votre temps, de bâtir des bases solides avec des compétences basiques. En s’entraînant tous les jours, on devient meilleur. Je souhaite le meilleur aux futurs stars chinoises. » explique David Beckham avec des mots forts et une insistance sur le travail et l'apprentissage le plus tôt possible.

Installer le foot dans la culture

Pour Tom Byer, l’homme à l’origine des spots sponsorisés par Adidas, le but est clair : le football doit tenir une part prépondérante dans la culture chinoise. « Il n’y a que huit pays qui ont remporté la Coupe du monde. C’est parce que le football fait partie de leur culture. Regarder des vidéos ou participer à ce genre d’initiatives va éduquer les familles et les enfants. Nous voulons qu’ils commencent dès qu’ils peuvent marcher. Si vous attendez qu’un enfant ait six ou sept ans pour leur donner un ballon, alors c’est trop tard. » confie-t-il dans les colonnes de Mirror UK. En somme, le foot devrait prendre de plus en plus de place dans les écoles tandis que Xi Jinping a annoncé la création de 60 000 nouveaux terrains d’ici 2020.