Gallas : Domenech optimiste

Voir le site Téléfoot

Gallas : Domenech optimiste
Par Cédric ROUQUETTE|Ecrit pour TF1|2010-05-26T07:50:06.000Z, mis à jour 2010-05-26T07:50:06.000Z

Raymond Domenech a trouvé William Gallas "plutôt rassurant" lors de ses derniers entraînements. Mais il n'a pas signé de chèque en blanc au défenseur d'Arsenal quant à sa présence en Afrique du Sud.

"Il va jouer". William Gallas sera présent mercredi à Lens contre le Costa Rica, lors du premier des trois matches de préparation de l'équipe de France à la Coupe du monde. Raymond Domenech l'a confirmé mardi, même si le Gunner ne devrait pas être aligné pendant 90 minutes. Alors qu'il n'a que 40 minutes de football dans les jambes depuis février 2010, en raison de deux blessures au mollet, le défenseur d'Arsenal mène depuis une semaine un combat contre la montre pour être déclaré opérationnel. Il est sur la bonne voie. Sans plus, selon son entraîneur. "Son mollet est une interrogation. Jusqu'au 1er juin, rien n'est définitif."


"J'étais carrément pessimiste il y a une semaine, a reconnu le sélectionneur, mardi, lors du dernier point presse de la semaine à Tignes. Je ne suis pas béat d'optimisme aujourd'hui, mais j'ai vu (à l'entraînement) des séquences de jeu qui m'ont montré qu'il était bien. Il a accéléré, changé de direction... Avec une séance athlétique, on peut toujours gérer. Là, il s'est retrouvé deux ou trois fois en situation critique. Et ça c'est plutôt rassurant."


Après la chute en buggy : "Quel con..."


Après le forfait de Lassana Diarra, le sélectionneur a choisi de conserver les vingt-trois joueurs présents à Tignes et de ne pas rappeler un spécialiste du poste de milieu défensif, comme Yann M'Vila. Ce faisant, il s'est "couvert" en retenant huit défenseurs dont trois quatre centraux : Eric Abidal, Sébastien Squillaci et Marc Planus. Du reste, Domenech a rappelé à la presse qu'il pouvait appeler n'importe qui entre le 4 et le 10 juin, ajoutant même : "Préparez vous"...

Le sélectionneur a aussi surfé sur la chute de son défenseur en buggy pour rappeler à ses hommes quelques devoirs de retenue dans leurs exercices hors football. A la question "qu'avez-vous pensé?", Domenech a répondu : "Quel con! Vous pouvez l'écrire, c'est vraiment ce que j'ai dit. On a rappelé aux joueurs qu'il ne fallait pas qu'ils oublient pas que s'ils sont là, c'est pour la Coupe du monde. Le reste est accessoire. Quelques-uns ont fait du VTT et ont raté une Coupe du monde... du rugby. Sur le coup, on était en colère. Après, ça a fait rire tout le monde." Domenech attend de France - Costa Rica qu'il puisse "confirmer l'état d'esprit (des joueurs) et leur ambition, à travers les matches et la vie jusqu'au 11 juin." Ils ont "un objectif commun". Celui "d'aller au bout" a-t-il officialisé.