Dans l'actualité récente

Gignac : le départ de Bielsa ? "Cela ne m’a pas surpris"

Voir le site Téléfoot

CKkRdH UsAAwH4L
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2015-08-30T10:33:39.501Z, mis à jour 2015-08-30T18:57:07.033Z

André-Pierre Gignac a eu droit à un portrait dans Téléfoot, suite à son exil au Mexique. L'ancien attaquant de l'OM est toujours très attaché à son ancien club.

André-Pierre Gignac, qui enfile les buts au Mexique comme il le faisait en Ligue 1 à Toulouse puis Marseille, a choisi Téléfoot pour sa première interview depuis son départ en Amérique du Sud. Il s’est confié sur sa nouvelle vie, le départ de Bielsa, son attachement à l’OM et son avenir avec les Bleus.

Pourquoi a-t-il choisi le Mexique ?
"Au feeling, au feeling parce que j’ai rencontré les dirigeants. Ils sont venus me voir en premier. J’avais envie de changer de vie." Voilà ce que répond Gignac quand on lui demande pourquoi il a opté pour le Mexique. Il était par exemple dans le viseur de l’Olympique Lyonnais. Mais, malgré le challenge offert par la Ligue des Champions et la visibilité pour l’Euro 2016, il estimait "très difficile" une signature chez les Gones. "Je ne pouvais pas faire ça à mes supporters" confie-t-il en toute franchise. Tout le contraire de Valbuena en somme. Ce n’était pas une question d’argent non plus, même s’il gagne mieux sa vie au Mexique.

Son attachement à l’OM
André-Pierre Gignac reste un amoureux de l’OM, "c’est un club de fous". Il continue de suivre l’actualité de son club de cœur, notamment en ce début de saison mouvementé. Et s’il y en a un qui n’était pas surpris lors de l’annonce de Bielsa, c’est bien lui, "l'année dernière, il a dû y penser trois ou quatre fois dans la saison. Je suis un peu déçu pour mon club. Il mérite un peu mieux que ça, cela me fait de la peine. Je ne l’ai pas très bien pris." Toutefois, il tempère, "Mais il a tellement apporté au club en un an. Je ne pense pas qu’on pourra dire quelque chose sur ses qualités d’entraîneur." Il espère maintenant que "son club" va remonter la pente.

Son avenir, notamment avec les Bleus
Gignac ne se fait pas trop d’illusions pour l’Euro 2016, "Quand vous êtes 2e meilleur buteur du championnat, avec 21 buts, à l’OM, où il y a de la pression, et qu’on ne vous appelle pas pour les matches amicaux… Je considère que c’est difficile. C’est une cote à 1 contre 100." Pour autant, Didier Deschamps n’a pas fermé la porte, "Il est déjà venu, il peut être amené à revenir". Sur son avenir un peu plus personnel, il confie, "Tout est possible. J’ai 29 ans, je vais sur mes 30 ans. La fin de mon contrat, c’est 33 ans. Je peux prolonger au club si je me sens bien. Ou revenir à l’OM…" Pour l’heure, il a marqué 6 buts en 8 matches avec les Tigres et est déjà une star là-bas. Il a même sa propre chanson, la reprise d’un classique dans lequel son nom est prononcé "guignac".