Dans l'actualité récente

Gignac devrait (encore) faire les beaux jours des Tigres

Voir le site Téléfoot

André-Pierre Gignac est éliminé dès les quarts de finale
Par Thomas Ravenel|Ecrit pour TF1|2017-12-12T11:24:00.951Z, mis à jour 2017-12-12T11:47:31.483Z

L’histoire d’amour entre les Tigres et André-Pierre Gignac n’est pas prête de se terminer comme l’a confié l’international tricolore lui-même, mais également le président du club Alejandro Rodriguez.

Suite à sa victoire en finale du tournoi d’ouverture du championnat mexicain sur le terrain du CF Monterrey dans la nuit de dimanche à lundi, André-Pierre Gignac a avoué ne pas se voir ailleurs qu’avec les Tigres et cela même après sa carrière.

« Pourquoi ne pas intégrer le staff technique ? »

« Continuer ensemble est un désir mutuel » a déclaré le président des Tigres, Alejandro Rodriguez à propos d’André-Pierre Gignac à l’issue du sacre de son équipe lors du tournoi d’ouverture du championnat mexicain pour la troisième fois consécutive. Si le joueur de 32 ans est encore lié durant un an et demi avec la formation de la région du Nuevo Leon, les deux parties devraient trouver un accord très rapidement comme l’a ajouté Rodriguez : « Il nous a dit qu'il fallait qu'on se réunisse, et on le fera sans doute à son retour de vacances ». Un contrat longue durée à l'air de se profiler puisqu'il pourrait bien s'allonger  jusqu’à la retraite de l'avant-centre français. En effet, il a explicitement indiqué qu’il se verrait bien intégrer l’organigramme de la formation mexicaine dans quelques années : « J'ai même déjà des idées pour mon après-carrière. Pourquoi ne pas entrer dans le staff technique ? »


Un palmarès florissant

En attendant, André-Pierre Gignac en profite pour garnir sa salle des trophées pour le plus grand plaisir des Tigres UANL et de ses supporters.  Quand il a quitté la France, le natif de Martigues pouvait compter dans sa besace un trophée acquis en Coupe de la Ligue 2011 avec l'Olympique de Marseille. Depuis, les choses ont bien changé et son palmarès est grandissant d’année en année. Sur le plan collectif il a remporté trois fois d’affilées le tournoi d’ouverture du championnat du Mexique. Toutefois, il a perdu en finale de la Concacaf en 2016 et en finale de la Copa Libertadores en 2015, où s’il avait gagné il aurait pu devenir le premier joueur français à gagner cette coupe. Du côté individuel, il n’a rien à envier avec à son actif le titre de meilleur buteur du championnat d’ouverture en 2015 et en 2106, celui de meilleur joueur du Tournoi Apertura dès son arrivée en 2015 et de meilleur buteur du Tournoi Clausura en 2016. Mais le titre le plus honorifique est sans aucun doute celui qui le gratifie de meilleur joueur et de meilleur attaquant du championnat avec 28 réalisations en 39 matches.