Dans l'actualité récente

Giovanni Simeone et le Genoa font tomber la Juventus

Voir le site Téléfoot

Massimiliano Allegri Cagliari
Par Omar Bendjador|Ecrit pour TF1|2016-11-28T12:12:02.680Z, mis à jour 2016-11-28T13:30:30.232Z

Il n’aura fallu qu’une mi-temps au Genoa pour faire tomber la Juventus Turin dimanche, (3-1). Avec un doublé inscrit dans le premier quart d’heure, Giovanni Simeone s’est mis dans la peau du bourreau.

La Juventus Turin a pris l’eau dimanche chez le Gênes. Les joueurs de Massimiliano Allegri ont été douchés par le Genoa, neuvième de Serie A. Et il n’aura fallu qu’une demi-heure aux coéquipiers de Giovanni Simeone pour plier l’affaire.

Giovanni Simeone met la vieille Dame K.O d’entrée

Chez les Simeone on connaissait le père, Diego, fantasque entraineur de l’Atlético Madrid. Depuis dimanche, les Tifosi de la Juve connaissent également le fils, Giovanni. Seize après son père, Giovanni à lui aussi marquer contre la Juve. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’Argentin ne s’est pas fait prier. En moins de quinze minutes, le jeune attaquant de 21 ans a fait se lever deux fois le stade Luigi Ferrarris  de Gênes. 6084 jours après Diego, Giovanni Simeone crois e donc lui aussi la route de la Juve et trouve le chemin des filets. Le cauchemar Turinois s’achève un quart d’heure après lorsque Sandro trompe son propre gardien (3-0 à la 29ème minute).

Une première depuis 2004 pour la Juve


Malgré un but tardif de Pjanic sur un coup franc magistralement enveloppé (83ème), la veille Dame ne s’en remettra pas. Si la Juve conserve sa place de leader avec quatre points d’avance sur la Roma et le Milan AC, la performance du Genoa a marqué les esprits en Italie. Voir les Bianconeri encaisser trois buts en une mi-temps n’était plus arrivé depuis avril 2004. Ce jour-là, les Turinois s’étaient inclinés 4-3 contre Lecce. Déjà défaits par l’Inter (2-1) et le Milan (1-0) cette saison, Massimiliano Allegri tentait de trouver une explication à la déroute de son équipe dimanche soir. « C’est une belle correction qui va nous faire du bien pour la suite. Nos trois défaites sont arrivées après des matches de Ligue des champions, il y a peut-être un peu de lassitude se justifiait l’entraineur Bianconero. Avant de nuancer, ça ne devrait pas arriver mais ça arrive ».