Girondins de Bordeaux : Malcom, Cafu et Otavio convoqués pour un "entretien disciplinaire"

Voir le site Téléfoot

Malcom   Bordeaux
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2018-01-17T10:47:58.094Z, mis à jour 2018-01-17T10:48:01.428Z

Les Girondins de Bordeaux ont décidé de convoquer Malcom, Otavio et Cafu pour un entretien disciplinaire. En cause, une vidéo publiée sur les réseaux sociaux juste après le revers concédé sur leur pelouse face à Caen (0-2).

Les Brésiliens gardent la banane et le montrent

Pas facile d'être supporter des Girondins en ce moment. Aux résultats catastrophiques de la bande à Gourvennec, plus que jamais sur la sellette, est venue s'ajouter une polémique ce mardi soir, à l'issue d'une nouvelle défaite bordelaise, cette fois à domicile face à Caen (0-2). A l'issue de la rencontre, le Brésilien Cafu s'est filmé tout sourire, aux côtés de proches et de ses compatriotes Malcom et Otavio, également souriants. Une vidéo diffusée sur la story Instagram de la compagne de Cafu qui a été rapidement relayée par les supporters des Girondins sur Twitter.

Les dirigeants condamnent la vidéo

Une polémique qui est remontée aux oreilles des dirigeants bordelais, qui ont décidé de convoquer les trois Brésiliens pour un entretien disciplinaire. "Le club condamne fermement la vidéo publiée mardi soir sur les réseaux sociaux à la sortie du Matmut Atlantique par les proches de Cafu, Malcom et Otavio", a ainsi fait savoir le club au scapulaire dans un communiqué. "Face à ce manque de maturité, de solidarité et de respect envers l’institution et toutes ses composantes, le FC Girondins de Bordeaux convoquera les trois joueurs cités dans les plus brefs délais, pour un entretien disciplinaire."

Les supporters ne le digèrent pas

Une vidéo qui n’a évidemment pas échappé aux supporters bordelais. Ces derniers ont massivement relayé celle-ci en critiquant l’attitude irrespectueuse des Brésiliens qui semblent peu préoccupés par la situation de leur club. Les Ultramarines parlent "d’une honte, une insulte à l’institution, aux supporters, aux salariés" alors que de son côté Didier Tholot affirme que "tu as pas le droit avec la situation du club, quelque soit ton match et surtout après une défaite. Tu rases les murs….!!!!!!!!!!!"

Reste à savoir quelle(s) sanction(s) les dirigeants du club des Girondins vont-ils appliquer? La question se pose notamment pour le Brésilien Malcom dont ce n’est pas le premier comportement d'après-match qui laisse à désirer (selfie avec Neymar ou dans un avion tout sourire fin décembre alors que le club est en pleine crise).