Scandale Panama Papers : Platini et Messi cités

Voir le site Téléfoot

Platini : 'C'était très compliqué'
Par François Touminet|Ecrit pour TF1|2016-04-03T22:18:58.205Z, mis à jour 2016-04-03T22:19:27.845Z

L'enquête Panama Papers, menée par un ensemble de médias internationaux sur le système des sociétés offshore, cite plusieurs personnalités du sport dont Michel Platini, Lionel Messi.

Un ensemble de médias internationaux, coordonnés par le Consortium international des journalistes d’investigation, a révélé dimanche comment de nombreuses personnalités, profitent du système de comptes offshore, dans des paradis fiscaux. Platini et Messi font partie des cités.

Encore des ennuis pour Platini

Voilà une affaire qui risque de faire grand bruit. Le Monde et 106 autres rédactions dans 76 pays différents ont dévoilé ce dimanche les Panama Papers. Plus de 11,5 millions de fichiers qui révèlent que de nombreux chefs d’Etat et des célébrités mais aussi des grands noms du sport ont eu recours à des montages offshore afin de dissimuler leurs actifs. Sans rentrer dans le détail de cette énorme affaire d’évasion fiscale, de nombreuses vedettes du football ont été citées. Michel Platini, actuellement suspendu de toute activité dans le football par la FIFA, fait partie de ces noms. L’ancien numéro 10 des Bleus se serait ainsi appuyé sur les conseils des avocats de Mossack Fonseca, le cabinet panaméen au coeur de l’affaire, pour administrer Balney Enterprises Corp., une société-écran créée le 6 décembre 2007 au Panama. Le tout moins d’un an après son élection à la présidence de l’UEFA.

Platini plaide la transparence

Michel Platini a répondu par un court communiqué dimanche soir : "Suite aux informations diffusées dans le cadre de l’enquête dite des ''Panama Papers'', Michel Platini tient à faire savoir, comme il l’a indiqué à maintes reprises aux journalistes en charge de cette enquête, que l'intégralité de ses comptes et avoirs sont connus de l'administration fiscale suisse, pays dont il est résident fiscal depuis 2007. Par ailleurs, il réserve tous ses droits quant à d’éventuelles fausses informations, allégations ou propos diffamatoires qui seraient publiés dans le cadre de ce travail journalistique."

Bis repetita pour Messi

Lionel Messi, et son père Jorge Horacio Messi, ont été déjà poursuivis pour fraude fiscale. Ils étaient accusés d’avoir créé des sociétés fictives au Belize et en Uruguay pour soustraire à l’impôt les revenus en droits d'image. Si le joueur avait été disculpé, son père a été condamné à une peine de prison. D'après les Panama Papers, les Messi auraient créé une autre société offshore au Panama : Mega Star Enterprises. Son nom apparaît dans les dossiers de Mossack Fonseca, en juin 2013, au lendemain de l’ouverture des poursuites pour fraude fiscale par la justice espagnole. Contacté par les médias qui ont enquêté, le père de Messi a refusé de réagir à ces informations.

MyTELEFOOT - L'image de la semaine : Maradona se paie Blatter et Platini: