Gomis, son grand soir

Voir le site Téléfoot

Gomis remplace Ribéry
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2010-04-07T08:15:00.000Z, mis à jour 2010-04-07T08:15:00.000Z

Recruté contre 15 millions d'euros l'été dernier, Bafétimbi Gomis vit une saison contrastée. Souvent abonné à la touche, il a essuyé de nombreuses critiques. L'absence de Lisandro face à Bordeaux en quart de finale retour de la C1 va le placer en première ligne. Le buteur de l'OL joue très gros.

Sans doute la rencontre la plus importante de son début de carrière. Face à Bordeaux, en quart de finale retour de la Ligue des Champions, Bafétimbi Gomis pourrait jouer une partie de sa saison car il sera titulaire en pointe du onze lyonnais en l'absence de Lisandro, suspendu. Un petit but de l'ancien Stéphanois aurait des conséquences dramatiques pour Bordeaux. Battus à l'aller (3-1), les Girondins savent qu'ils devront cadenasser derrière pour ne pas tirer un trait définitif sur leur destinée européenne. La tâche de Gomis s'annonce donc claire : marquer. Qu'importe la manière, il faudra faire trembler les filets. Une mission qui semble à la hauteur de Bafé. Souvent rallié pour sa technique parfois approximative ou son manque de vitesse, Gomis répond par des statistiques plus que convenables.


Avec huit buts en championnat, quatre en C1 et un en Coupe de France, il a su conserver dans le Rhône son instinct de buteur. Pourtant, il démarre quasiment une rencontre sur deux sur le banc de touche. Mais ses entrées en jeu sont souvent intéressantes en témoigne son dernier but face à l'OM (défaite 2-1). Problème, en Ligue des champions, il n'a guère brillé. S'il a marqué face à Anderlecht ou Debrecen, il ne s'est pas distingué face aux équipes plus huppées telles que la Fiorentina, Liverpool ou Madrid. En l'absence de Lisandro, les responsabilités offensives de l'OL reposeront pourtant en grande partie sur ses épaules.


Ne pas faire du Lisandro


Mais Gomis ne devra pas faire du Lisandro. D'abord, parce qu'il n'en est pas capable car il a d'autres qualités que le collectif rhodanien devra exploiter. L'international français s'appuie davantage sur sa conservation du ballon, ce n'est pas un dévoreur d'espace. "Bafé" veut le ballon dans les pieds, il sert de point de fixation. Un point d'ancrage précieux pour faire remonter le bloc équipe. Moins dribbleur que Lisandro, il fait davantage parler sa puissance. Forcément, l'animation des Gones s'en trouvera modifiée, il faudra s’adapter car l'OL aura sans doute plus de mal à prendre la défense girondine de vitesse.


"Bafé joue dans un autre registre mais il va nous permettre de garder le ballon. Il faudra qu'il soit énorme dans le jeu et dans ses prises de balle. Je sais qu'il doit y penser. Nous allons en parler tous les deux et je vais lui donner quelques conseils sur ce que j'ai vu des défenseurs bordelais"", prévient Bernard Lacombe dans les colonnes du Parisien. Laurent Blanc, lui, se méfie : "Remplacer un Lisandro par Gomis, c'est la force de Lyon." Recruté 15 millions d'euros cet été à Saint-Etienne, Gomis sait qu'il joue très gros ce mercredi à Chaban Delmas. Contrairement à Lisandro, il n'a pas encore marqué la saison de l'OL. Il s'est juste attaché à faire le job. Nombreux sont ceux qui critiquent la somme folle déboursée par l'OL pour s'attacher ses services. Des critiques qui ne trouveront plus d'écho si Gomis brille à Bordeaux. La qualification de l'OL pourrait être à ce prix.