Gourcuff donne le ton

Voir le site Téléfoot

Gourcuff donne le ton
Par DPPI|Ecrit pour TF1|2009-08-11T07:08:00.000Z, mis à jour 2009-08-11T07:08:00.000Z

Auteur d'un doublé lors de la victoire de Bordeaux face à Lens (4-1), Yoann Gourcuff a idéalement entamé une saison où il doit confirmer les promesses de l'an passé. Que ce soit avec Bordeaux ou en équipe de France, avec laquelle il aura un rôle important à jouer dès mercredi face aux Iles Féroé.

Il n'est jamais facile de répondre présent quand on est attendu. Samedi soir, Marseille avait su le faire. Les Olympiens, bombardés favoris pour le titre après un recrutement estival pour le moins clinquant, n'ont pas manqué leur entrée en scène. Une victoire à Grenoble (0-2), nette et sans bavure, pour donner le ton d'une saison qu'ils espèrent enfin victorieuse. Dimanche soir, Bordeaux a emboîté le pas de l'OM. Le champion de France était attendu au tournant, il a été exact au rendez-vous. A l'image de Yoann Gourcuff. Le meilleur joueur de l'an passé en Ligue 1 est à l'aube d'une saison très délicate, celle de la confirmation. Il l'a parfaitement entamée. Auteur d'un doublé face à Lens (4-1), le meneur des Girondins a guidé les siens vers la victoire, le record (12 victoires consécutives en championnat), et la première place au classement.


Gourcuff et Bordeaux, deux destins étroitement liés. Encore plus depuis que le club du président Triaud a décidé de lever l'option d'achat pour arracher définitivement le Breton au Milan AC, moyennant 13,6 millions d'euros. Le recrutement phare des Girondins à l'intersaison, en adéquation totale avec la volonté de Laurent Blanc de bâtir l'avenir dans la continuité de ce qui a été fait la saison passée. Mais cette année, les données sont différentes. En retrait par rapport à Lyon et Marseille l'an dernier, Bordeaux, fort de son titre de champion de France, est désormais l'équipe à battre. Mais ça n'effraie pas les Girondins. "Forcément, les autres équipes vont nous attendre", reconnaît Gourcuff. "Il ne faut pas avoir peur, ne pas avoir la pression non plus. Je pense qu'il faut garder nos principes de jeu. C'est sûr que Lyon et Marseille sont en train de faire un très gros recrutement. Et ce n'est peut-être pas fini ! Il faudra compter sur eux pour jouer les premiers rôles. L'année dernière, Marseille et Lyon étaient les favoris et on a réussi à remporter le titre. Pour l'instant, on parle plus de Marseille ou de Lyon, ça nous convient parfaitement. On a été habitués à vivre comme ça et c'est comme ça qu'on vit le mieux. Il n'y a pas beaucoup de mouvements mais on fait les choses intelligemment."


"J'essaie juste de prendre du plaisir"


Le changement de statut s'applique également au joueur. A l'entame de la saison passée, Gourcuff avait tout à prouver après une expérience mitigée au Milan AC. L'ancien Rennais s'est révélé au point de devenir le meilleur joueur de la Ligue 1. Dans le sprint final, il a été décisif quasiment à chaque match, contribuant largement à la série de onze victoires consécutives qui a permis aux Girondins de remporter le titre. Fatalement, il sera d'avantage surveillé cette saison. Mais lui non plus, à l'image de son club, ne changera pas de recette pour autant. "Je sais que je serai attendu mais je n'ai pas changé d'état d'esprit. J'essaie juste de prendre du plaisir sur le terrain avec mes coéquipiers, de me concentrer sur les choses que je maîtrise. Sur le terrain, je sais ce que je sais ou pas faire mais ce que les gens vont dire, je n'y peux rien de toute façon. Et si je commence à m'en préoccuper, ça va me rendre malheureux", expliquait le meneur de Bordeaux dans les colonnes de Sud-Ouest la veille du match face à Lens.


Une rencontre qui a permis de mesurer à quel point Gourcuff sera encore indispensable à Bordeaux cette saison. Le Breton a débloqué la situation en deuxième période avec le talent qu'on lui connait. La France attend désormais qu'il endosse le même costume en équipe nationale. Là encore, il s'agit de confirmer les promesses nées de son éclosion sous le maillot des Bleus la saison passée. Et ce dès mercredi face aux Iles Féroé. En l'absence de Thierry Henry et de Franck Ribéry, Gourcuff aura un rôle d'autant plus important à jouer lors de ce match que la France doit impérativement gagner pour ne pas compromettre ses chances d'aller en Afrique du Sud en 2010. A seulement 23 ans, l'ancien Rennais est déjà placé devant de très grosses responsabilités. Manifestement, il s'en accommode très bien.