Gourcuff, sujet sensible

Voir le site Téléfoot

Gourcuff, sujet sensible
Par Maxime DUPUIS, envoyé spécial à Knysna|Ecrit pour TF1|2010-06-19T17:45:02.000Z, mis à jour 2010-06-19T17:45:02.000Z

Yoann Gourcuff a-t-il été victime des cadres de l'équipe de France qui ne l'apprécient guère ? Jérémy Toulalan, qui est très proche du Bordelais chez les Bleus, assure que non. "C'est un faux problème", a-t-il confié vendredi soir. On aimerait tellement le croire.

Si Nicolas Anelka lui a volé la vedette ces dernières heures, suite à sa sortie de jeudi, Yoann Gourcuff reste au centre des discussions. Bien malgré lui. Le Bordelais, plutôt discret et sorti du onze de départ face au Mexique (0-2), a-t-il été sacrifié après sa prestation face à l'Uruguay (0-0) ? C'est la question que tout le monde se pose. Contre la Céleste, le meneur de jeu n'avait pas semblé moins bon que Ribéry, Govou et autre Anelka qui, eux, ont eu une nouvelle chance jeudi soir à Polokwane. Pour le résultat que l'on sait. Croisé après la partie, Yoann Gourcuff s'est arrêté longuement pour s'exprimer et lancer qu'il était "doublement déçu" de la défaite et de son statut de remplaçant, lui qui, il y a peu, semblait parti pour régner sur le milieu de terrain des Bleus.


S'est-il senti sacrifié par le sélectionneur national ? A vrai dire, il ne sait pas. Mais ne veut pas entrer dans la polémique. Pas le genre de la maison. "On n'a pas été bons offensivement et c'est moi qui en ait fait les frais", a-t-il simplement répondu. On aimerait croire que Raymond Domenech a eu le choix, qu'il a simplement décidé de sortir le Bordelais de son équipe de départ pour des raisons tactiques et non parce que les joueurs qui entourent Gourcuff sur le terrain n'avaient pas envie de jouer avec le numéro 8 de l'équipe de France, dont le profil ne colle pas à ceux des fortes têtes de l'équipe de France, Franck Ribéry et Nicolas Anelka en particulier.


"C'est un faux problème"


"Vous cherchez toujours à trouver ce qui ne va pas...", a regretté Jérémy Toulalan, vendredi. Proche de de Yoann Gourcuff en équipe de France, l'ancien Nantais assure qu'il n'y pas de problème avec le fils de l'entraîneur de Lorient. D'un calme souvent olympien, Toulalan a cependant laissé percer une pointe d'énervement lorsque le sujet est arrivé sur le tapis en conférence de presse. "Qui vous a dit ça ? Des joueurs vous on dit ça ? J'aimerais savoir", a-t-il rétorqué à son interlocuteur qui lui posait la question qui fâche.


"Sur le terrain, si vous voyez bien, je n'ai pas fait plus de passes à Yoann parce que je le préfère à d'autres. C'est un faux problème, on est une équipe. Dans un groupe, on n'est pas tous les meilleurs amis du monde mais personnellement, je ne me suis jamais dit : Je ne mange pas avec lui à table alors je ne vais pas lui donner la balle." Certes, mais en équipe de France, tout le monde ne pense peut-être pas comme Jérémy Toulalan. "Si on ne fonctionne pas tous comme ça, alors ce sera difficile", a-t-il rétorqué, un brin désabusé. Difficile, ça l'est assurément.