Dans l'actualité récente

Le gouvernement l’affirme, l’Euro 2016 aura bien lieu

Voir le site Téléfoot

Les Bleus saluent le public de Wembley
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2016-03-23T10:45:04.402Z, mis à jour 2016-03-23T10:50:31.836Z

Malgré les récents attentats qui ont touché la France et la Belgique, le gouvernement l’assure, l’Euro 2016 aura bel et bien lieu. Quelques mesures historiques vont être prises pour renforcer la sécurité.

Le 13 novembre dernier, des attentats-suicide ont ensanglanté Paris et Saint-Denis, du Stade de France jusqu’au Bataclan. 130 personnes avaient alors perdu la vie et 413 autres étaient blessés. Mardi 22 mars, trois explosions terroristes ont retenti à Bruxelles, faisant au moins 34 morts et plus de 200 blessés. Dans ce contexte de menaces permanentes, le gouvernement français et le président de la Fédération française de football ont décidé de maintenir l’Euro 2016 organisé en France, dans moins de trois mois. Un plan d’une envergure historique sera mis en place pour assurer la sécurité des spectateurs et des acteurs de l’événement.

L’Euro 2016 sera maintenu

Mardi, après les terribles attentats qui ont touché la Belgique, Noël Le Graët, le président de la Fédération française de footballl, s’est montré rassurant quant à la tenue de l’Euro 2016 en France, lors d’une conférence de presse : «Le dispositif mis en place est d'un grand sérieux, avec des spécialistes de très, très haut niveau [...] Ce dispositif est extraordinaire, je ne pensais pas qu'on aurait mis autant de volonté dans cette organisation

Le président de la FFF a toutefois reconnu qu’il n’y a « jamais de risque zéro » mais qu’il y a « une volonté ferme de l’Etat, de la fédération et de l'UEFA, des organisateurs de recevoir de façon très agréable et sans risque » les 2,5 millions de personnes attendues dans les stades lors de la compétition.

Même son de cloche pour le secrétaire d’Etat aux Sports, Thierry Braillard dans L’Equipe : « L’Euro ne sera pas reporté ou annulé. […]On le répète depuis plusieurs mois, la menace terroriste a été intégrée à nos réflexions depuis le début. […] Annuler ou reporter le championnat d'Europe de football, ce serait donner raison à ces lâches. » Thierry Braillard l’assure, la sécurité sera au rendez-vous : « Dans ces moments-là, il ne faut pas ajouter de la peur à la peur. On ne peut pas faire mieux en termes de sécurité pour l'Euro. »

Un dispositif de sécurité inédit

Pour assurer la sécurité des 2,5 millions de personnes attendues en France pour l’événement, l’Etat a mis au point un dispositif de sécurité historique et inédit. Mardi, le comité de pilotage sur la sécurité de l’Euro 2016 s’est rassemblé. Il était prévu depuis longtemps et ce n'est qu'une coïncidence s'il a eu lieu en même temps que la terrible journée en Belgique. Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, est revenu sur le dispositif qui sera mis en place : « Ces attaques nous rappellent tragiquement le haut niveau de menace auquel nous sommes confrontés. […]On ne peut pas rehausser en permanence ce qui est déjà à un niveau très élevé depuis janvier 2015 mais nous pouvons conforter le dispositif. »

Seules les fan-zones zones pourraient finalement être dissoutes : « La position qui est la nôtre est de ne pas céder au terrorisme, et que cette manifestation puisse avoir lieu comme la COP 21 a pu avoir lieu. En revanche, il faut avoir la souplesse qui permettrait, le cas échéant, de reconsidérer nos positions sur telle ou telle fan-zone. »

Pour assurer la sécurité de tous, Bernard Cazeneuve, le ministre des Sports, Patrick Kanner, le président du club des villes hôtes, Alain Juppé, et le président du comité d’organisation de l’Euro, Jacques Lambet, ont validé les propositions liées à la sécurité émises lors du dernier comité après les attentats du 13 novembre.

L’UEFA, qui est responsable de la sécurité des stades et de toutes les zones liées à l’Euro 2016, va recruter 10 000 agents privés, soit 7% de plus que le chiffre prévu avant les attentats. Ils auront systématiquement recours à la palpation et seront aidés par des portiques capables de détecter les objets métalliques. Des palissades bloqueront les accès au stade et des drones seront utilisés pour surveiller les enceintes.

Un temps remis en question, le match opposant la France aux Pays Bas au Stade de France vendredi soir aura bien lieu.