Grâce à Mbappé et Di Maria, le PSG remporte le Trophée des champions

TROPHEE DES CHAMPIONS - Le PSG a remporté, samedi, à Shenzhen, son neuvième sacre dans la compétition après son succès face au Stade Rennais (2-1). Kylian Mbappé et Angel Di Maria ont été décisifs.

Le match : Un Paris diesel, mais un bon Paris

PSG / Stade Rennais : Mbappé (57e), Di Maria (73e) / Hunou (13e)

Dans des conditions difficiles, chaleur et humidité extrêmes, plus pelouse en sale état, le Paris Saint-Germain a idéalement lancé sa saison. Dominateur de cette rencontre et vainqueur logique, le club de la capitale a sorti une bonne prestation d'ensemble à l'autre bout du monde. Bien disposé en première période, Rennes n'a pas tenu la distance et subi un contrecoup physique après la pause.

Dominateur stérile en première période, Paris a haussé le ton après la pause et profité de la réorganisation tactique mise en place par Julien Stéphan pour foncer dans la brèche. Auteur du but égalisateur après le retour des vestiaires (57e), Mbappé a permis au PSG de ne pas se désorganiser, ou se frustrer, face au bloc adverse. Angel Di Maria a ensuite délivré l'équipe de Thomas Tuchel grâce à une merveille de coup franc dont il a le secret.

Seule ombre au tableau pour Paris : l'équilibre défensif. En attendant qu'Idrissa Gueye s'installe dans le onze, Paris a encore eu dû mal quand il s'est retrouvé sans ballon. Sa défense lui a fait quelques frayeurs en fin de match. Mais cela est resté sans conséquence.

Les joueurs : Mbappé et Sarabia ont porté le PSG

L'observation à faire de ce premier match officiel de la saison est que le jeu offensif du PSG passe par un homme : Kylian Mbappé. Aligné dans une ligne d'attaque à deux aux côtés d'Edinson Cavani, le joueur de Bondy a fait parler son énorme volume de jeu. Toujours disponible, soit pour les appels en profondeur, soit pour jouer en pivot, le n°7 a fait la pluie et le beau temps. Son but égalisateur a récompensé une prestation complète.

L'autre joueur à avoir marqué les esprits a été Pablo Sarabia. Aligné sur son côté droit fétiche, l'Espagnol a montré qu'il avait le sens de la passe et qu'il était surtout un homme dangereux dans la surface adverse. L'ancien du Sevilla FC, qui a eu du mal à trouver son positionnement en début de match, a beaucoup tenté, peu réussi, mais toujours emmené le danger. Ce sont les intentions qui comptent.

Le chiffre : 7

Avec ce 7e sacre de rang, le PSG a officiellement dépassé le record de victoires consécutives de l'Olympique Lyonnais au Trophée des champions. C'est aussi le 9e dans son histoire.

Ils ont dit

Thomas Tuchel, entraîneur du PSG

"On peut améliorer les dix premières et les dix dernières minutes. Entre les deux, on a contrôlé, et c'était très bien. Je suis très content."

"Je sens que mon équipe est prête (pour la reprise de la Ligue 1). Ce n'est pas parfait, mais nous sommes là où on doit être. On a des choses à améliorer, et à continuer. C'était un très bon début. On a gagné après avoir été menés. C'est le bon état d'esprit."

Vidéos associées

News associées