Le grand écart ?

Voir le site Téléfoot

Le grand écart ?
Par DPPI|Ecrit pour TF1|2009-10-20T10:09:54.000Z, mis à jour 2009-10-20T10:09:54.000Z

Barcelone, Arsenal et le FC Séville peuvent s'envoler en tête de leur groupe lors de la 3e journée de la Ligue des Champions. Malgré l'absence de Thiery Henry, le Barça devrait défier sereinement les Russes du Rubin Kazan. De son côté, l'Inter va devoir réagir face au Dynamo Kiev de Shevchenko.

. GROUPE E
internalevent.aspx?langueid=3&sportid=22&eventid=31483&groupid=5009&roundid=5004&menu=19469None


LIVERPOOL - LYON


Lyon entend profiter de la petite forme de Liverpool, battu samedi en championnat à Sunderland (0-1) pour la 4e fois cette saison, et fantomatique à Florence lors de la 2e journée (0-2), pour conforter sa position de leader. Les Reds ne sont pas au mieux : Gerrard, rétabli, devrait jouer, mais Torres est encore trop juste. Mais attention, les Lyonnais aussi viennent de chuter contre plus petit qu'eux, battus par Sochaux à Gerland (0-2), et ne comptent qu'un défenseur central de métier, Cris. Toulalan descend à nouveau d'un cran pour former avec le Brésilien une charnière expérimentale.


DEBRECEN - FIORENTINA


Compteur bloqué à zéro, le champion de Hongrie, qui ne se fait plus d'illusions sur la qualification, aimerait marquer ses premiers points. Mais la Fiorentina veut confirmer sa brillante victoire sur Liverpool (2-0) et mettre le pression sur les Anglais et les Français dans la course aux deux premières places.


. GROUPE F
internalevent.aspx?langueid=3&sportid=22&eventid=31483&groupid=5010&roundid=5004&menu=19469None


FC BARCELONE - RUBIN KAZAN


Leader d'un groupe serré, le champion d'Europe a l'occasion de s'envoler s'il bat le club tatar pendant que ses dauphins en décousent. Même privé de Henry, blessé et absent encore quelques jours, et avec un Messi peut-être perturbé par les critiques sous le maillot argentin, le FC Barcelone a suffisamment d'arguments pour partir largement favori.


INTER MILAN - DYNAMO KIEV


Après deux matches nuls poussifs, l'Inter de José Mourinho s'est laissé doubler par le Dynamo Kiev. L'équipe de Shevchenko vient à San Siro pour perturber la logique d'un groupe où tout le monde annonçait que Milanais et Barcelonais devaient se qualifier pour les 8e de finale.


. GROUPE G
internalevent.aspx?langueid=3&sportid=22&eventid=31483&groupid=5011&roundid=5004&menu=19469None


STUTTGART - FC SEVILLE


Seule équipe à compter des victoires dans ce groupe, le FC Séville peut tuer le suspense s'il s'impose en Bade-Wurtemberg. Stuttgart, décidément peu à l'aise en C1 (une victoire et cinq défaites il y a deux ans, deux nuls cette année), et mal parti en Bundesliga (13e), est-il assez armé pour résister à l'armada sévillane guidée par Kanouté et Luis Fabiano ?


GLASGOW RANGERS - UNIREA URZICENI


Si Séville confirme son cavalier seul, le deuxième billet pour les 8e de finale récompensera le vainqueur d'un mini-championnat à trois. Le méconnu champion de Roumanie essaiera d'aller chercher un résultat à Glasgow chez des Rangers peut-être encore ébranlés par la correction reçue contre les Espagnols lors de la précédente journée (1-4).


. GROUPE H
internalevent.aspx?langueid=3&sportid=22&eventid=31483&groupid=5012&roundid=5004&menu=19469None


AZ ALKMAAR - ARSENAL


Alkmaar n'a pas l'expérience de la C1, qu'il découvre, comme l'ont montré ses deux premiers résultats, un nul et une défaite alors qu'à chaque fois le champion des Pays-Bas avait dominé son adversaire. Arsenal, au contraire, est un vieux routier de la compétition et tout penche en sa faveur. Une victoire rapprocherait les "Gunners" du rendez-vous des 8e de finale, comme chaque saison depuis 2003-04.


OLYMPIAKOS LE PIREE - STANDARD LIEGE


Deuxième du groupe, l'Olympiakos a l'occasion de creuser l'écart en recevant le champion de Belgique, qui comme l'AZ dispute sa première phase de poules de Ligue des champions, et s'est incliné samedi pour la première fois de la saison en championnat (2-0 à Westerlo).