Dans l'actualité récente

Griezmann, Dembélé, Martial… Quels Français ont brillé à l'étranger ?

Voir le site Téléfoot

RTS11JAY
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-09-17T18:02:58.796Z, mis à jour 2017-09-17T18:03:00.902Z

Qu'on fait les Français dans les championnats étrangers ce week-end ?

Les joueurs français, nombreux à évoluer à l'étranger, ont connu des fortunes diverses ce week-end. On fait le point.

Griezmann un peu plus dans l'histoire des Colchoneros

Après avoir semé le doute sur son avenir, Antoine Griezmann a tenu sa promesse : celle de rester à l'Atlético Madrid, notamment pour vivre l'inauguration du nouveau stade des Colchoneros, le Wanda Metropolitano. Et, comme un symbole, c'est lui qui a fait parler la poudre le premier dans l'antre remplaçant le Vicente Calderon. Sa reprise du pied droit a surtout permis à l'Atlético Madrid de disposer de Malaga sur la plus petite des marges (1-0). Un tout petit but qui revêt une double importance, donc.

Martial, une entrée payante

Remplaçant au coup d'envoi, Anthony Martial a encore signé une entrée en jeu déterminante. En effet, il est à l'origine du penalty obtenu par Manchester United dans les derniers instants de la rencontre face à Everton. Il s'est chargé de le transformer et ce quatrième but a permis aux Red Devils de se placer aux côtés de Manchester City sur le trône de Premier League, avec le même goal average (+14), le même nombre de buts marqués (16) et encaissés (2).

Dembélé, la tuile

Malheureusement, Ousmane Dembélé n'a pas connu une issue aussi heureuse que les autres samedi, lors du match entre le FC Barcelone et Getafe. S'il a fêté sa première titularisation en Liga avec des gestes de haute volée, il s'est surtout blessé et sera absent pendant au moins trois mois. Le Barça a publié un communiqué indiquant que le jeune français souffle d'une "rupture du biceps fémoral gauche" nécessitant une opération. On ne le reverra pas avant 2018.

Gomis s'éclate à Galatasaray

Longtemps en quête d'un attaquant de classe mondiale, l'Olympique de Marseille doit bel et bien regretter Bafétimbi Gomis. Car la Panthère n'arrête pas de marquer depuis son arrivée à Galatasaray. Il s'est même offert un doublé contre Kasimpasa, à chaque fois avec le pied gauche.