Guardiola "y croit"

Voir le site Téléfoot

Guardiola 'y croit'
Par AFP|Ecrit pour TF1|2010-04-06T09:57:00.000Z, mis à jour 2010-04-06T09:57:00.000Z

Pep Guardiola, l'entraîneur du Barça, estime que son équipe ne devra pas tenir compte du match aller face à Arsenal en quart de finale aller de la Ligue des Champions (2-2). Pour lui, le salut des Catalans passe par le monopole du ballon.

Votre équipe sera-t-elle encore plus motivée après l'aller, où vous aviez eu énormément d'occasions mais dû vous contenter d'un nul ?
"Il faut oublier le premier match. Je ne m'attends pas à ce que (mardi) nous ayons 11 occasions en un quart d'heure ni que nous cadrions 22 tirs. Ce sont des choses qui se sont passées sur le moment, vous ne pouvez pas vous en servir comme d'une référence".


Dans quelle mesure pensez-vous que les nombreuses absences des deux côtés peuvent influencer le comportement des équipes ?
"Quand vous disputez autant de compétitions, avec des saisons aussi longues, il y a toujours des absents. Mais il y a suffisamment de joueurs pour en convoquer 18 et pour en faire jouer 11. C'est comme ça, vous ne pouvez pas vous plaindre. J'imagine que monsieur Wenger préférerait avoir tout le monde, moi aussi. Ils ne sont pas là mais il y en a d'autres".


Le forfait ce week-end de Zlatan Ibrahimovic, auteur des deux buts à l'aller, c'est un gros coup dur pour vous...
"C'est un joueur très important. Le fait qu'il ne soit pas là est une mauvaise nouvelle. Il faut l'aider à revenir le plus vite possible et réfléchir à une solution pour le remplacer".


Avez-vous décidé de qui jouera N.9 contre Arsenal ?
"Non, pas encore".


Où en est Thierry Henry alors que la presse espagnole a mis en doute son comportement après le match à Londres ?
"S'il y a bien quelque chose dont on ne peut pas douter, c'est de sa détermination, de son amour propre. Sinon, il ne serait pas encore en train de jouer à ce niveau. J'attends le meilleur de lui, comme de tous les autres".


Est-ce que vous craignez la vitesse de Theo Walcott, qui avait remis Arsenal dans le coup à l'aller ?
"Walcott est très rapide. Il a très bien joué contre nous. Nous essaierons d'avoir le ballon le plus possible, ce qui sera la meilleure manière d'empêcher Arsenal de profiter de la qualité de Walcott. Mais que ce soit clair: Walcott n'a pas été le facteur déterminant du match aller. Le facteur déterminant a été Almunia qui a fait 12.000 arrêts !"