Dans l'actualité récente

Quand Habib Beye et les tauliers de l'OM recadraient Drogba, Ribéry et Valbuena

Voir le site Téléfoot

error
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-05-01T15:15:00.000Z, mis à jour 2015-05-01T18:08:14.000Z

Interviewé dans l'After Foot par nos confrères de RMC, Habib Beye, ancien capitaine de l'OM, a raconté plusieurs anecdotes sur le vestiaire marseillais, démontrant une fois de plus à quel point la vie dans le club phocéen n'est pas de tout repos.

Champion d'automne en décembre dernier et destiné à batailler jusqu'au bout avec le Paris Saint-Germain et l'Olympique Lyonnais pour le titre de champion de France, l'Olympique de Marseille a vécu une deuxième partie de saison cauchemardesque et lutte désormais pour une place en Ligue des Champions qui semble de plus en plus inaccessible. Les raisons d'une telle descente aux enfers : une qualité de jeu perdue, des joueurs qui ne tirent plus dans le même sens et un Marcelo Bielsa de plus en plus esseulé sur son banc de touche. Invité ce jeudi 30 avril chez nos confrères de RMC dans l'émission L'After Foot, l'ancien capitaine de l'OM Habib Beye est revenu sur les problèmes qui plombent le club phocéen, évoquant notamment les conflits internes.

"Il faut toujours qu'il y ait un respect"
"Dans un vestiaire, il faut des conflits. Ils te rapprochent. Je l'ai vécu en Angleterre. Un vestiaire, ce n'est pas le monde des Bisounours. Ça s'insulte, ça s'engueule", raconte l'ancien défenseur olympien. "Mais il faut toujours qu'il y ait un respect. Je suis sûr qu'André (Ayew) le fait. Mais si tu le fais tout seul, tu n'as pas de crédibilité".

Pour étayer ses propos, Beye n'hésite pas à raconter certaines anecdotes sur le vestiaire de l'OM lors qu'il en était l'un des tauliers, rappelant que ce problème entre deux générations ne date pas d'hier. "Moi, j'ai vu Fabien Barthez recadrer Mathieu Valbuena. A l'époque, il commençait à émerger. Il est devenu un très bon joueur. Mais Fabien lui a dit quelque chose et il a commencé à répondre. Les joueurs se sont levés et lui ont dit : 'Eh, tu sais à qui tu parles ? Tu parles à un mec qui a tout gagné'."

Document : Valbuena super tsar ! (Téléfoot - septembre 2014)

Beye : "Nasri n'accepte pas la critique"
Habitué à côtoyer des joueurs au fort caractère durant toute sa carrière, que ce soit lors de son aventure à l'OM, son passage en Angleterre ou encore avec la sélection du Sénégal, Beye n'hésite pas à prendre la défense de Samir Nasri, souvent critiqué par les médias français pour son mauvais comportement, notamment en Equipe de France. "C'est un ami. Je le connais très, très bien. Je lui ai souvent dit qu'il avait fait des erreurs de communication et dans son attitude".

"C'est quelqu'un qui affiche, depuis son plus jeune âge, une non-faculté à encaisser la critique ou le mauvais regard des gens. Il a toujours eu l'impression qu'on lui en voulait. Très jeune, il a mal pris que Troussier ne le fasse pas démarrer. (...) Il n'appréciait pas parce qu'à l'entraînement, c'est vrai, il était au-dessus du lot".

Quand Nasri effectuait son retour en Equipe de France (Téléfoot - mai 2013)

Drogba n'a pas toujours été facile
Si Beye garde donc une certaine tendresse vis-à-vis de Nasri, il n'épargne pas un autre de ses anciens coéquipiers, à savoir Didier Drogba. Pour l'ancien défenseur sénégalais, l'attaquant ivoirien n'a pas toujours été facile lors de son unique saison passée à l'OM.

"Didier avait fait une interview dans L'Equipe. Il n'avait pas marqué depuis quatre matches et il avait dit : ‘Avec les ballons qui me passent au-dessus de la tête, c'est difficile de marquer''. Quand il est arrivé le lundi dans le vestiaire, il y avait Abdou' Meïté, qui était avec moi en défense. On l'a appelé et on lui a dit : ‘T'es bien gentil, mais pour marquer tes 30 buts, t'as aussi des défenseurs qui se lèvent le cul pour toi'."

Quand Drogba retrouvait l'OM avec Chelsea (Téléfoot - 2010)

Beye à Ribéry : "Si tu veux partir, vas-y"
Autre joueur qui en prend pour son grade : Franck Ribéry, chouchou du Vélodrome lors de sa première saison avant de décevoir ses partenaires et ses supporters par une demande de transfert digne d'une trahison.

"Il avait annoncé sur TF1 qu'il voulait partir à Lyon pour jouer avec des grands joueurs. Je vous garantis que quand il est revenu dans le vestiaire, on est tombé à trois ou quatre sur lui et on lui a dit : ‘Des grands joueurs, t'en as pas dans ce vestiaire ? Si tu veux partir, vas-y, tu n'as rien à faire ici'.".

Retour sur les exploits de Ribéry avec le Bayern (Téléfoot - septembre 2013)

En déplacement à Metz ce vendredi 1er mai pour le compte de la 35e journée de Ligue 1, l'OM va donc chercher à rebondir pour stopper sa série de quatre défaites consécutives. Mais que faire avec un groupe qui ne donne pas l'image d'un collectif soudé sur le terrain ? Pour Beye, la réponse est claire, nette et précise depuis la défaite face à domicile face à Lorient : "Quand on voit à quel point ils sont dans le trou, je me dit que c'est terminé pour eux".