Hachim Mastour : Portrait d'un prodige convoité par le monde entier

Voir le site Téléfoot

Hachim Mastour : Portrait d’un prodige convoité par le monde entier
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2014-05-16T10:13:00.000Z, mis à jour 2014-05-16T10:34:13.000Z

A seulement 15 ans, Hachim Mastour, gamin de l'AC Milan, est annoncé comme la future pépite du football mondial. Prodige précoce, il intéresse les clubs les plus prestigieux. Portrait d'un joueur qui n'aime pas prendre son temps.

Dimanche soir à San Siro, le monde du football pourrait bien découvrir un nouveau prodige, Hachim Mastour. Face à Sassuolo, la presse italienne annonce l'entrée en jeu du gamin de 15 ans et 11 mois. Ce faisant, il entrerait avec effraction dans le Livre des Records, devenant le plus jeune joueur à disputer un match de Serie A, devant Paolo Maldini et ses 16 ans. Tout un symbole.

Tout débute à la Reggiana
Un certain soir de Coupe du Monde, le 15 juin 1998, Hachim Mastour voit le jour. Fils de parents Italo-Marocains, il se découvre très tôt une passion pour le ballon rond. A huit ans, alors que les autres gamins apprennent tout juste à frapper le cuir, lui le dompte déjà. C'est tout naturellement qu'il fait ses classes à Reggio Calcio, avant de rejoindre la Reggiana, un club modeste de Reggio Emilia, petite bourgade du nord de l'Italie. Dès lors, l'étiquette de « futur grand du football » lui est attribuée.

Repéré par l'Inter Milan lors de tournois locaux, Hachim Mastour est promis à un bel avenir. Manque de chance pour le club de Massimo Moratti, la législation italienne interdit à un joueur de quitter son bastion avant l'âge de 14 ans. Il évolue alors sous le maillot Nerazzurri lors de compétitions de jeunes, alors qu'il appartient toujours officiellement à la Reggiana.

L'AC Milan à la barbe des plus grands
A l'été 2012, les deux rivaux de Milan, l'Inter et l'AC, se livrent une rude bataille pour attirer le jeune Mastour dans leurs escarcelles. Alors qu'il vient tout juste de fêter ses 14 ans, le club dans lequel a évolué Baresi s'interdit de passer à côté de la pépite. Adriano Galliani, vice-président du club lombard, demande même conseils à Arrigo Sacchi à propos du jeune. L'AC Milan offre 500 000 euros à la Reggiana pour recruter Hachim. Une somme colossale. Si le club victorieux à sept reprises de la Ligue des Champions a remporté la bataille face à l'Internazionale, il a bien failli ne pas gagner la guerre. Le Real Madrid, la Juventus, le FC Barcelone et Manchester City se sont immiscés sur le champ de bataille. Les Citizens ont même offert du travail à ses parents pour l'arracher de la Reggiana. En vain.

Hachim Mastour is now a member of #ACMilan's First Team: Adriano Galliani announced it today at the Milanello. pic.twitter.com/pm0h1iA7eV

— ACMilan Youth Sector (@acmilanyouth) 13 Mai 2014

Chez les Rossoneri, Hachim Mastour brûle toutes les étapes. Il se distingue d'abord chez les Allievi, les moins de 16 ans, et éclabousse de son talent les rencontres qu'il dispute. Le 29 mai 2014, Pippo Inzaghi le convoque avec la Primavera (les moins de 21 ans), alors qu'il n'a que 15 piges. Le fantasque italien avait à plusieurs reprises fait part de son intention de l'appeler plus tôt, mais une fois encore, les lois italiennes l'en empêchent. Entre temps, il participe alors à son premier entraînement avec les pros, le 31 décembre 2013.

Maroc ou Italie?
Né en Italie mais d'origine marocaine, Hachim Mastour a logiquement eu le choix de sa sélection. La fédération marocaine a longtemps bataillé pour convaincre le joueur, mais il a finalement tranché en faveur de l'Italie. Il fait actuellement partie de l'équipe des moins de 16 ans, et a déjà inscrit un but en six matches. Avant, il a brillé dans les catégories inférieures, notamment en U15.

Mastour, quel style de joueur ?
Capable d'évoluer au milieu de terrain comme en attaque, quel est le style de Hachim Mastour ? « Mes caractéristiques principales ? Garder le ballon et dribbler. Ce que ne peuvent pas faire les enfants de mon âge », explique-t-il à Sky lors d'une interview. Doté d'une qualité technique exceptionnelle, dribbles raffinés, passements de jambes et autres gri-gri représentent son style de jeu. Si son aisance balle au pied ne fait pas l'ombre d'un doute, un de ses anciens entraîneurs le compare à Wesley Sneijder. D'autres voient en lui un mix de Riquelme et de Robben. Il peut ainsi frapper de loin, déloger les toiles d'araignées dans les lucarnes, ou organiser le jeu. Pour lui, le football est avant tout un moyen de divertissement, et érige donc le jeu brésilien en piédestal. Pas étonnant donc que ses idoles soient Neymar, Ronaldhinho et Kaka.

>DECOUVRIR SON JEU TOUT EN DRIBBLES EN VIDEO

Star des réseaux sociaux
Si Hachim Mastour est déjà une véritable star sur les terrains, il ne l'est pas moins sur les réseaux sociaux. Ainsi, il est déjà un véritable phénomène médiatique, avec plus de 400 000 likes sur sa page Facebook, et 40 000 abonnés sur Twitter. Le jeune gamin alimente également régulièrement son propre blog, sur lequel il poste ses plus belles actions. Ce succès n'a pas échappé à Nike, avec qui il a paraphé un contrat de dix ans. Il est également sous contrat avec Red Bull, qui l'a notamment fait disputer une double rencontre avec Neymar. Un concours jongles, puis un match sur Fifa.

@fantasyhachi beat Neymar in fun challenge, world class! Hachim Mastour is Milan future! #ForzaHachim pic.twitter.com/hOpKh3wJYi

— Esa (@gus_esa) 27 Avril 2014

>HACHIM MASTOUR DEFIE NEYMAR (VIDEO)

Plus grand espoir du football mondial, Hachim Mastour aura probablement l'occasion de donner la mesure de son talent dimanche, à San Siro, face à Sassuolo. Il vient en effet d'intégrer l'équipe première de l'AC Milan, un signal fort de la part de son entraîneur, Clarence Seedorf. A lui maintenant de garder les pieds sur terre.