Hatem Ben Arfa, Thomas Meunier et Grzegorz Krychowiak débarquent au PSG

hatem-ben-arfa-thomas-meunier-grzegorz-krychowiak-debarquent-psg-4177679
Selon les informations de L’Equipe du Soir, le Paris Saint-Germain a finalisé les recrutements de Grzegorz Krychowiak, Thomas Meunier et Hatem Ben Arfa. Après l’officialisation d’Unai Emery, le club de la capitale frappe un grand coup sur le marché des transferts.

Les dirigeants du Paris Saint-Germain ont décidé de ne pas perdre de temps. Alors que l’Euro bat son plein, Nasser Al-Khelaïfi est passé à l’attaque. Le président du club de la capitale aurait terminé les négociations pour les venues d’Hatem Ben Arfa, Thomas Meunier et Grzegorz Krychowiak. Les trois joueurs porteront officiellement la tunique bleu et rouge la saison prochaine selon L’Equipe du Soir.

Hatem Ben Arfa, au PSG pour confirmer

Fortement courtisé par Sampaoli,

ibl

Thomas Meunier, le pari de la jeunesse

Avec le départ de Gregory Van Der Wiel, le PSG était à la recherche d’un arrière droit capable de suppléer Serge Aurier. Nasser Al-Khelaïfi et Unai Emery auraient ainsi porté leur choix sur Thomas Meunier, auteur de bonnes prestations avec la Belgique à l’Euro 2016. Le Diable Rouge avait été autorisé à quitter le rassemblement en début de semaine pour négocier son contrat dans la capitale française. Pour l’attirer, le PSG aurait déboursé le montant de sa clause libératoire, soit sept millions d’euros. Le Français se serait engagé pour trois saisons.

Grzegorz Krychowiak, finalement moins cher ?

Grzegorz Krychowiak rejoindrait donc Unai Emery au PSG. Pour le Polonais, les dirigeants du FC Séville exigeaient dans un premier temps le montant de sa clause libératoire, soit 45 millions d’euros. Ils auraient finalement répondu favorablement à la proposition du Paris Saint-Germain, estimée à 25 millions d’euros. Le président du club andalou, José Castro, l’a confirmé à demi-mot en conférence de presse : « Les joueurs valent ce qu’ils valent et ce que les clubs veulent payer pour eux. L’offre du PSG n’est pas à la hauteur de la clause, mais nous prenons en compte le fait qu’il y a des possibilités de départs et d’arrivées. La vente d’un joueur nous rendrait plus forts pour que les autres cadres ne partent pas. »



News associées