Hatem Ben Arfa : un éternel recommencement ?

Voir le site Téléfoot

Euro 2016 : pourquoi Deschamps a laissé Ben Arfa de côté dans les 23
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2016-09-21T12:33:03.840Z, mis à jour 2016-09-21T12:50:40.761Z

Ecarté par Unay Emery depuis plusieurs rencontres, Hatem ben Arfa semble rencontrer en permanence les même difficultés, club après club.

Alors que le PSG semble avoir trouvé son rythme de croisière et lancé sa saison, Unay Emery a encore un sujet brûlant à traiter : le cas Hatem Ben Arfa.

Ecarté du groupe parisien depuis trois rencontres, le fantasque attaquant a de plus en plus de mal à masquer sa frustration et son mécontentement qui ont transparus dans les médias à travers une déclaration fracassante de l’un de ses proches : « à un moment donné, ça va péter ».

Si, au vu de sa saison très réussie à Nice, on pourrait être tenté de s’étonner des choix du technicien espagnol, ce serait avoir la mémoire courte tant Ben Arfa est coutumier du fait.

Un joueur incapable de s’inscrire dans la durée

Qu’on on rembobine la carrière du prodige de Clamart, on constate effectivement que le même scénario se répète inlassablement : des débuts en fanfare avant une longue dégradation de ses performances doublées d’un manque d’investissement et d’un conflit avec son coach.

En dehors de la parenthèse enchantée Niçoise où sa relation avec Claude Puel, à l’image de ses prestations, n’a pas fait l’ascenseur, toutes ses autres expériences se sont conclues dans la déception et le conflit.


Une constance dans la polémique

D’Alain Perrin à Steve Bruce, en passant par Eric Gerets, Didier Deschamps, Alan Pardew mais aussi Laurent Blanc en sélection, de nombreux techniciens chevronnés se sont cassé les dents sur l’insoluble problème ben Arfa.

Dans tous ses clubs, c’est la même rengaine, son talent parfois éclatant ne suffit pas à contre balancer une attitude nonchalante voire je m’en foutiste à l’entraînement. Prises de têtes, bras de fer, conflits ouverts ont ponctués la carrière de l’enfant terrible du foot français. Avec toujours comme conséquence, le départ du petit génie.


Unay Emery en avance sur ses prédécesseurs

C’est certainement en connaissance de ces antécédents que le transfuge de Séville a décidé de mettre immédiatement les choses au point. Il n’a semble pas attendu que la situation se dégrade avant de recadrer son joueur.

L’avenir nous dira si cette méthode portera ses fruits ou si l’aventure de ben Arfa dans son club de cœur se sera terminée avant d’avoir véritablement commencé.