Henry : "Aller au Mondial"

Voir le site Téléfoot

Henry : 'Aller au Mondial'
Par DPPI|Ecrit pour TF1|2009-09-06T08:23:00.000Z, mis à jour 2009-09-06T08:23:00.000Z

C'est un Thierry Henry nullement découragé qui a répondu à la presse à l'issue du match face à la Roumanie (1-1). Pour le capitaine des Bleus, c'est avant tout le mauvais sort qui a privé la France d'une victoire, samedi. Il croit toujours à la qualification, même s'il faut passer par les barrages.

THIERRY HENRY, quel est votre sentiment après ce match nul face à la Roumanie (1-1). Compte tenu de la prestation des Bleus, il doit être dur à avaler ?


T.H. : C'est difficile car on a fait un bon match même si les Roumains auraient pu marquer sur leur seule occasion première mi-temps. Malheureusement, on marque contre notre camp après. Mais de ce match, il faut retenir la manière. Le public demandait du jeu. Nous, on se cherchait à ce niveau mais il y a eu du jeu. On a tiré sur la barre, le gardien a réalisé des arrêts miraculeux. Il y a eu de l'allant, de l'envie mais on sort avec un nul.


Le moral est-il atteint ?


T.H. : Oui et non. Oui, car ça arrive en fin de qualifications et qu'on ne prend qu'un point. Mais le visage montré au Stade de France, ça faisait longtemps qu'on ne l'avait pas montré. Malheureusement, nous n'avons pas pris les trois ponts. J'espère que les gens ont pris du plaisir cependant car, nous, on en a pris.


Comment régler ces soucis récurrents d'efficacité devant le but ?


T.H. : Personne n'a vendangé quoi ce soit. On a touché la barre, le gardien a sorti des arrêts et on a eu un but signalé hors jeu. Il y a eu des occasions. Pour moi, on ne peut pas vraiment parler de problème d'efficacité.


Avez-vous parlé, en tant que capitaine, à Julien Escudé après le match. Que dit-on dans un moment comme celui-là ?


T.H. : On essaie de le réconforter. Tout le monde peut passer par des moments comme ça. Personne ne l'a accablé, cela peut arriver à tout le monde. Ce sont les aléas du football. Il a fait un très bon match.


Avec ce nul, ce sont les barrages qui semblent se profiler à l'horizon...


T.H. : C'est une solution, on est quatre points derrière la Serbie. Si on n'arrive pas à décrocher la première place, il faudra atteindre la deuxième. Mais je peux vous dire qu'on va aller en Serbie pour essayer de gagner.


Depuis que vous êtes chez les Bleus, vous avez souvent connu des qualifications difficiles. Quelles sont vos chances d'aller au Mondial 2010 ?


T.H. : Les mêmes qu'avant. Rien n'est fait. Mais c'est vrai que même avec une victoire en Serbie, on restera un point derrière. Maintenant, si on doit passer par les barrages, on passera par les barrages. Comme je l'ai dit vendredi à Clairefontaine, depuis que je suis chez les Bleus, on a souvent dû passer par la petite porte. Ce sera peut-être encore le cas. Mais que la porte soit toute petite ou grande, il faut aller en Afrique du Sud.