Dans l'actualité récente

Henry, l'éclaircie

Voir le site Téléfoot

Henry, l'éclaircie
Par Reuters|Ecrit pour TF1|2010-03-19T15:23:04.000Z, mis à jour 2010-03-19T15:23:04.000Z

Thierry Henry serait-il en train de voir le bout du tunnel? Après un bon match en Liga le week-end dernier, le capitaine de l'équipe de France a été titularisé en pointe mercredi soir en Ligue des champions par Josep Guardiola. Il en a aussi profité pour effectuer une petite mise au point.

Un match et demi qui change tout? Il est un peu tôt pour le dire, mais Thierry Henry doit quand même se sentir un peu plus léger ce jeudi matin qu'il ne l'était il y a encore cinq jours. Auteur d'une bonne rentrée face à Valence dimanche en championnat, l'attaquant français a enchaîné mercredi soir avec un match plutôt convaincant contre Stuttgart en Ligue des champions. Mais surtout, cette fois, il était titulaire. Pour la deuxième fois seulement sur les 10 derniers matches du Barça. Titulaire, et dans l'axe, en prime, en lieu et place de Zlatan Ibrahimovic. Que du bonheur, en somme...


A vrai dire, ce fut la surprise du chef Guardiola. 48 heures auparavant, l'entraîneur catalan avait pourtant laissé entendre que dans son esprit, Henry était voué à jouer à gauche. Point barre. Mais l'ancien milieu de terrain espagnol n'est pas borné. Il peut aussi marcher à l'instinct. Mercredi, celui-ci lui a dit de replacer son Français dans l'axe. "J'étais resté sur un bon feeling à la fin du match contre Valence avec Titi et Pedro et je voulais revoir ça ", a-t-il expliqué après le match. Profitant de l'aubaine, Henry s'en est bien tiré. Certes il n'a pas marqué, son jeu n'a pas été dépourvu de déchets, mais par son activité et ses appels, il a contribué à dynamiser l'attaque catalane. "J'attends toujours plus de lui, je veux qu'il soit plus agressif face au but. Mais il nous a beaucoup aidés", juge Guardiola qui, après la pommade, y est quand même allé de sa petite pique qui n'a d'autre visée que de titiller Titi: "Il a fait un très bon match mais Titi sera totalement de retour quand il jouera sur le côté gauche comme il a joué au centre".


"Je n'ai aucun problème"


Henry, l'éclaircie

Plus entouré que ces derniers temps par les médias dans les entrailles du Nou Camp après le match, le Français en a pour sa part profité pour remettre les pendules à l'heure. Il l'avait fait sur le terrain, il a remis ça en dehors. Son message? Tout va bien. "Que ce soit avec l'entraîneur Josep Guardiola ou d'autres personnes du club, je n'ai aucun problème, a-t-il assuré. J'aimerais le signaler parce que j'entends parfois des choses qui sont assez pénibles." Invité à répondre aux déclarations de Guardiola, qui l'avait précédé de quelques minutes devant les micros, au sujet de son positionnement, Henry n'a pas voulu épiloguer. "Le coach dit ce qu'il veut. Là il m'a fait jouer dans l'axe, j'essaie d'aider au maximum. Et il m'a mis à la fin sur le côté gauche", a déclaré Henry, qui a effectivement joué 12 minutes à gauche avant de sortir en seconde période.


Quoi qu'il en soit, l'essentiel pour lui en ce moment, c'est d'abord de jouer. Ensuite viendra la question de savoir où. Face à l'Espagne, il y a deux semaines au Stade de France, Henry était apparu complètement à court de rythme et de forme. Ce type de soirées devrait l'aider à remonter la pente. Or si c'est à l'évidence une excellente nouvelle pour Henry, ça l'est tout autant pour Raymond Domenech. Présent dans les tribunes du Camp Nou mercredi, le sélectionneur tricolore a apprécié de voir son capitaine avoir du temps de jeu à dévorer et des espaces à avaler. "Guardiola a vraiment bien géré le truc en le titularisant comme ça, après sa bonne mi-temps de dimanche. Voilà, c'est tout ce que j'attendais, qu'il rejoue", a confié le patron des Bleus à nos confrères de L'Equipe.


Le meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France a prouvé qu'il avait encore des cannes, pourvu qu'on veuille bien le laisser s'exprimer. Reste maintenant à savoir si cette embellie peut être durable. En remettant ainsi Henry dans le jeu, Guardiola a prouvé qu'il comptait encore sur lui. Au point d'en refaire un titulaire régulier? C'est à voir. En attendant, il n'empêche, l'horizon d'Henry parait un peu moins obstrué qu'il y a encore une semaine...