Dans l'actualité récente

Honduras : Arnold Peralta tué par balles

Voir le site Téléfoot

error
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2015-12-11T10:17:31.686Z, mis à jour 2015-12-11T10:20:29.441Z

L’international hondurien Arnold Peralta, ancien joueur des Glasgow Rangers, a été tué par balles jeudi dans son pays.

Alors qu’il sortait d’un centre commercial dans le port de La Ceiba, au Honduras, Arnold Peralta a été tué de sang-froid par balles. Le motif du crime n’a pas encore été élucidé. Le joueur venait d’être convoqué par le sélectionneur de son pays.

Peralta assassiné

Le milieu de terrain de l’équipe nationale du Honduras, Arnold Peralta, a été tué par balles jeudi dans un parking d’un centre commercial de La Ceiba, troisième plus grande ville du pays. Alors qu’il s’apprêtait à regagner son véhicule, deux personnes se sont arrêtées devant lui en moto et lui ont tiré dessus à bout portant à plusieurs reprises, devant des dizaines de témoins. Leonel Sauceda, porte-parole de la police, a écarté la thèse du vol : « Le mobile du vol est complètement écarté, car ses effets personnels n'ont pas disparu. »



Selon La Prensa, un journal local, Arnold Peralta aurait été victime d’un règlement de compte. Il y a six mois, le cousin d’Arnold, Byron, avait été abattu par trois hommes à son propre domicile.

Ancien du Glasgow et international hondurien

Arnold Peralta s’est fait connaître en Europe après son séjour chez les Glasgow Rangers, de 2013 à 2015. Là-bas, il a notamment remporté la League One. Le milieu de terrain est ensuite retourné au pays, au Deportivo Olimpia, équipe la plus titrée sur la scène locale. Il en était devenu son maître à jouer. Régulièrement convoqué en sélection, Arnold Peralta devait jouer mercredi face à Cuba. Avec le Honduras, il a participé à la Coupe du Monde des moins de 20 ans et les Jeux Olympiques de 2012. Il devait également disputer le Mondial 2014, mais s’était blessé quelques jours auparavant.

« C’est à la mode de tuer »

Le Honduras présente le taux d’homicides le plus élevé au monde avec 68 meurtres pour 100 000 habitants, d’après l’Observatoire national de la violence. Plus de 90% des meurtres dans ce pays ne sont pas punis. Sur Twitter, Arnold Peralta avait déploré cette violence : « Que notre pays est difficile avec tant de délinquants qui tuent à chaque instant, comme c'est à la mode de tuer ! Ce genre de personnes ne méritent pas de vivre.»



Le club du joueur et la fédération hondurienne ont rendu hommage à Arnold Peralta. Le joueur avait 26 ans.