Iker Casillas, le portier merengue

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-08-23T16:25:00.000Z, mis à jour 2013-08-23T16:25:57.000Z

A 32 ans, Iker Casillas a encore de belles années devant lui. Mais si le glas de sa carrière devait sonner aujourd'hui, il pourrait se retirer avec fierté. En club comme en sélection, le portier espagnol a tout gagné.

Le capitaine du Real Madrid a démarré la saison sur le banc de touche. A l'image de José Mourinho, Carlo Ancelotti semble préférer Diego Lopez au mythique gardien de la Casa Blanca. Une concurrence à laquelle Iker Casillas a peu été habitué au cours de sa carrière. Une situation qui pourrait le pousser au départ, lui qui n'a connu que le Real Madrid dans sa carrière. Retour sur sa déjà longue expérience.

Pur produit madrilène
Né à Móstoles (Communauté de Madrid) le 20 mai 1981, Iker Casillas a toujours considéré Madrid comme sa ville d'origine. Un déménagement au Pays basque n'y changera rien, le portier ne se sent chez lui qu'à Madrid et supporte bien évidemment le Real. En 1990, à neuf ans à peine, l'international espagnol intègre la mythique Casa Blanca. Le début de son rêve commence, il poursuit sa progression dans les diverses catégories de jeunes avant d'atteindre les sommets en équipe première.

Le 27 novembre 1997, Iker Casillas est appelé pour la première fois en équipe première. A seulement 16 ans, Jupp Heynckes le convoque pour une rencontre de Ligue des Champions face à Rosenborg mais il ne rentre pas en jeu. L'année suivante, il intègre le groupe professionnel et devient la doublure de Bodo Illgner. Mais toujours pas de match en équipe première, il devra patienter encore une saison pour disputer ses premières minutes de jeu sous les couleurs de la formation merengue.

Première Ligue des Champions
La saison 1999/2000 est la bonne pour Iker Casillas. A 18 ans et 112 jours, il joue son premier match avec la formation merengue. Son principal concurrent se blesse en début de saison et San Iker ne manque pas l'occasion de s'installer dans les buts du Real. Pour sa première saison dans l'élite, il prend part à 27 rencontres de championnat et devient le titulaire au poste de gardien de but. L'histoire est belle, elle le devient un peu plus le 24 mai au soir, lors d'un match au Stade de France.

A tout juste 19 ans, Iker Casillas dispute sa première finale de la Ligue des Champions face à Valence, faisant de lui le plus jeune gardien de but à vivre pareille rencontre. La soirée est idyllique, Casillas garde sa cage inviolée. Morientes, McManaman et Raul se chargent de donner la victoire au Real (3-0). Quatre jours seulement après avoir fêté son 19ème anniversaire, le portier espagnol remporte la plus belle des compétitions. Un graal qu'il touchera de nouveau deux ans plus tard.
error

Furia Roja
Fort de ses prestations, San Iker découvre les joies de la sélection. Le gardien ibère a déjà remporté plusieurs trophées avec les catégories de jeunes : Euro des moins de 16 ans 1997 et Coupe du monde des moins de 20 ans 1999. Seulement dix jours après avoir soulevé la Coupe aux grandes oreilles, Casillas change encore de dimension. Il fête sa première sélection avec la Roja contre la Suède. Dans la foulée, il participe à l'Euro 2000 avec la sélection espagnole.

De retour au Real, Iker Casillas retrouve sa place de titulaire dans les buts. Il dispute 34 rencontres de championnat lors de la saison 2000/2001 et remporte la Liga au terme de cet exercice. Les choses se gâtent par la suite. Critiqué pour un manque de régularité, il est parfois laissé sur le banc au profit de Cesar Sanchez lors de la saison 2001/2002. Les chiffres le montrent, il joue 25 rencontres en Liga cette année-là. Son plus faible total en carrière jusqu'à la saison dernière.

Retour en grâce
En mai 2002, le Real est de nouveau en finale de la Ligue des Champions mais Casillas est sur le banc des remplaçants. Il va pourtant grandement participer au succès de son équipe. A 25 minutes du terme, Cesar Sanchez se blesse et doit laisser sa place à son compatriote, le score est à cet instant de 2 buts à 1 en faveur du Real. Décisif sur plusieurs actions, Casillas permet aux Merengues de soulever le trophée. A 21 ans, il remporte une deuxième Ligue des Champions.

Casillas retrouve sa place de titulaire, il ne la cédera de nouveau que dix ans plus tard. Les matches de grande classe s'enchaînent, les titres s'accumulent. L'Ange de Móstoles s'affirme à chaque rencontre et devient l'un des plus grands gardiens du monde. Le Real en profite. Pour preuve, la formation merengue remporte le championnat à plusieurs reprises (2003, 2007 et 2008 et 2012). Son palmarès est déjà bien fourni, il va devenir hallucinant grâce au triplé de la sélection ibérique.
error

Un triplé unique
En 2008, la domination espagnole débute. Emmenée par une génération dorée symbolisée entre autres par Xavi, Andres Iniesta ou Xabi Alonso, la Roja remporte l'Euro 2008 face à l'Allemagne (1-0). Casillas, capitaine, soulève son premier trophée avec l'équipe nationale. Deux années plus tard, l'Espagne dispute le Mondial sud-africain avec le costume de grand favori, elle ne fait pas mentir les pronostics. En finale, la Roja est chahutée par les Pays-Bas. Casillas, à deux reprises, remporte ses duels face à Robben.

Andres Iniesta inscrit le but de la victoire mais Casillas, gardant sa cage inviolée, est l'autre grand artisan de ce sacre. A cet instant, San Iker a alors tout gagné. Qu'importe, sa soif de victoires n'est toujours pas étanchée. L'Espagne gagne tout et Casillas, profitant de ces nombreux matches, devient le joueur le plus capé de l'histoire de la Roja (148). Sans surprise, le capitaine espagnol participe à l'Euro 2012. Pour la troisième fois de suite, Casillas soulève le trophée à l'issue de la compétition.

L'heure du départ ?
Depuis, la carrière de San Iker s'est compliquée. Brouillé avec José Mourinho, le capitaine merengue a perdu sa place de titulaire au cours de la saison dernière aux dépens de Diego Lopez. Sa plus mauvaise saison en termes statistiques avec son club de toujours (19 rencontres en Liga). Cet été, le Portugais a pris la direction de Chelsea, Casillas abordait donc ce nouvel exercice avec sérénité. Mais à la surprise générale, Carlo Ancelotti a préféré aligner Diego Lopez lors de la première rencontre de championnat.

Le technicien italien s'est défendu, c'est un choix sportif. Mais Iker Casillas ne semble pas digérer ce fameux choix sportif, lui que beaucoup présentent encore comme le meilleur gardien du monde. La presse espagnole évoque des envies d'ailleurs, relate l'intérêt de Manchester United ou du Barça. Plus que jamais, l'histoire entre Casillas et le Real Madrid semble en danger. A 32 ans, il pourrait donc s'offrir un nouveau challenge.