Incapable de battre Troyes, Lorient descend en Ligue 2

Voir le site Téléfoot

Adama Niane (Troyes)
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-05-28T21:30:39.647Z, mis à jour 2017-05-28T21:30:41.385Z

Battu par Troyes cette semaine, Lorient n'a pas su renverser la vapeur au Moustoir pour rester en Ligue 1.

Au terme d’une saison compliquée durant laquelle il a entrevu l’espoir du maintien, le FC Lorient descend finalement en Ligue 2 après le match nul du barrage retour. Archi dominé au Moustoir, l’ESTAC de Troyes avait su faire la différence chez lui, où il s’était imposé 2 buts à 1. Les Troyens vont retrouver l’élite.

Lorient a dominé

Battus à l’aller mais portés par ce but inscrit si important à l’extérieur, les Merlus n’avaient pas besoin de grand-chose pour rester en Ligue 1 la saison prochaine. Il n’avait besoin que d’un but, un seul, sauf qu’ils ne sont jamais parvenus à le marquer. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayé et il n’y a qu’à regarder les statistiques pour se rendre compte des regrets qui doivent maintenant trotter dans la tête des joueurs lorientais. Il faut, par exemple, se rendre compte que les Merlus ont déclenché 17 tirs mais n’ont pas cadré une seule fois. La rencontre aurait même pu basculer en leur faveur peu après l’entame, mais Moukandjo a trouvé le poteau (4e). La suite n’aura été que tentatives vaines et manque d’efficacité. Mal payé, à l’image de cette saison.

Troyes a résisté

En face, l’ESTAC de Troyes a fait preuve d’un héroïsme à nul autre pareil, matérialisé par une agressivité nécessaire (20 fautes, 3 cartons jaunes) et une possession hautement défavorable (33 %). Il a fallu que les Troyens fassent le dos rond pendant quasiment 90 minutes pour préserver l’avantage acquis plus tôt cette semaine, avec un bloc bas. Ils l’ont fait avec intelligence, parfois, et, plus important encore, avec le courage nécessaire pour ne pas avoir à faire trembler les filets à leur tour. Cette tactique défensive, qui aurait pu vaciller à n’importe quel moment avec plus de réussite en face, a fonctionné et permet à Troyes de remonter en Ligue 1, un an seulement après l’avoir quittée.

Lorient, onze ans plus tard

Lorient, lui, sera passé par tous les états ces derniers mois. Longtemps lanterne rouge, le club a cru à l’exploit jusqu’au bout mais cale finalement au stade des barrages. Cela faisait onze saisons que les Merlus évoluaient dans l’élite et il espéreront sans doute imiter leur bourreau du soir pour la retrouver dans la foulée. On notera qu’Orléans a validé son maintien en Ligue 2 en battant le Paris FC plus tôt dans l’après-midi sur le score de 1 à 0 (le même qu’à l’aller).

Plus d'actualité