Indonésie : Un attaquant décède après un tacle du gardien adverse

Voir le site Téléfoot

error
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2014-05-19T12:17:00.000Z, mis à jour 2014-05-19T13:54:24.000Z

Samedi 10 mai, Persiraja affrontait le PSAP Sigli en Indonésie. Victime d'un tacle d'une violence inouïe, Akli Fairuz est décédé des suites de ses blessures, vendredi dernier.

Le monde du football est en deuil. Le 10 mai, le gardien de but du PSAP Sigli percute violemment Akli Fairuz d'un tacle dans le ventre. Emmené à l'hôpital, l'attaquant décède finalement quelques jours après.

Tacle assassin
L'expression « tacle assassin » n'aura jamais mieux porté son sens que dans cette situation. Alors que Persijara affronte le PSAP Sigli dans le championnat indonésien samedi 10 mai, le gardien des visiteurs, Agus Rahman, tacle violemment un attaquant. Il lui assène un terrible coup de pied au niveau du ventre. Transporté à l'hôpital dans la foulée, Akli Fairuz est victime d'une hémorragie intestinale. Le joueur de 27 ans originaire de Banda Aceh, au nord de l'île de Sumatra, est décédé des suites de ses blessures six jours après, vendredi. Il a ensuite été enterré samedi.


Pas une première en Indonésie
Choqué, le gardien a présenté ses excuses après la rencontre, reconnaissant avoir agi avec démesure. La PSSI, Fédération indonésienne de football a ouvert une enquête sur ce drame, connaissant la dramaturgie de ce type de situation. En 2009 déjà, la mort avait frappé le pays. Jumadi Abdi avait succombé d'une infection après avoir été victime d'un coup de pied dans l'estomac.