[Info Téléfoot 23/09] : Le Big Four suit toujours Ndombélé

Voir le site Téléfoot

000 18L04Z
Par La rédaction|Ecrit pour TF1|2018-09-24T15:34:56.088Z, mis à jour 2018-09-24T16:02:28.154Z

Déjà sollicité lors du mercato estival, Tanguy Ndombélé reste dans le collimateur de très gros clubs anglais pour la saison prochaine. Sa progression dans l’entrejeu lyonnais ne passe pas inaperçue chez Didier Deschamps, le sélectionneur de l’équipe de France. Téléfoot vous dévoile les coulisses autour du milieu de 21 ans.

Symbole de l’embellie lyonnaise lors des deux derniers matches de l’OL (victoire à Manchester City et large succès face à Marseille), Tanguy Ndombélé impressionne actuellement. Le joueur, formé à Guingamp, n’a pas attendu cette période pour attiser les convoitises. Mercredi, après l’exploit mancunien, Jean-Michel Aulas a confirmé qu’il avait dit non à plusieurs offres de clubs anglais. Selon nos informations, il a décliné une proposition à 50 millions d’euros d’un club du Big Four. Cette équipe dont l’identité n’a pas filtré, serait a priori Chelsea ou Liverpool. Les Reds se sont ensuite orientés vers le recrutement du Monégasque Fabinho. 


Une offre de 50 millions d’euros refusée par Lyon 

Ces deux clubs suivent toujours de près le jeune milieu de terrain en vue de la saison prochaine. Tottenham, qui a fait une offre également cet été, Arsenal et Manchester United le suivent toujours. Selon nos informations, la Roma avait également fait une offre ferme avant de se positionner sur Steven Nzonzi mais elle était bien loin des espérances lyonnaises. Leipzig a également tenté le coup en vain. En France le PSG garde un œil sur lui dans l'optique de la saison prochaine. Le club parisien avait discuté cet été avec les représentants du joueur mais sans faire de proposition concrète. Prolongé il y a 10 jours (jusqu’en 2023), Tanguy Ndombélé reste un joueur pisté par les plus grands. 

La cote de l’international espoir (11 sélections) prendrait encore un peu plus de poids s’il venait à être appelé prochainement par Didier Deschamps avec les Bleus. La récente blessure de Corentin Tolisso (rupture des ligaments croisés d’un genou), laisse une place vide au milieu et pourrait entraîner une convocation avec le double champion du monde.