Insolite - Brésil 2014 : du sexe mais pas d'acrobaties

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2014-04-08T09:35:00.000Z, mis à jour 2014-04-08T09:44:02.000Z

Le sélectionneur du Brésil Luiz Felipe Scolari tolérera les relations sexuelles de ses joueurs durant la Coupe du monde. A condition qu'ils évitent les " acrobaties " !

Certains entraîneurs pensent que sexe et football ne font pas toujours bon ménage. Luiz Felipe Scolari n'est apparemment pas de ceux-là. Mais en conférence de presse lundi à Lisbonne, le sélectionneur du Brésil a tout de même préconisé à ses joueurs un certain classicisme dans leurs pratiques durant la Coupe du monde.

« Le sexe normal, d'accord »
Comme tout sélectionneur, Luiz Felipe Scolari doit se montrer prévoyant et penser à tous les détails pouvant influer sur les résultats de son équipe lors de la Coupe du monde. Le patron de la sélection brésilienne a ainsi donné son avis sur l'épineuse question des relations sexuelles à la veille des matches durant la compétition : « Si c'est du sexe normal, d'accord. Normal, ce n'est pas de s'envoyer en l'air trop haut. » Chacun interprétera à sa façon la définition de « sexe normal » pour Scolari...

« Les acrobaties, non ! »
Le sélectionneur a tout de même tenté de préciser sa pensée en indiquant : « Normalement, les relations sexuelles normales sont faites de manière équilibrée, mais il y a certaines formes, certaines manières et d'autres qui font des acrobaties. Et ça, non ! » Là encore, à quelles pratiques Luiz Felipe Scolari fait-il allusion exactement ? Mystère. Mais ses propos ont en tout cas provoqué l'hilarité des journalistes présents dans la salle.

Pour information, les joueurs de la Seleção disposeront de chambres individuelles dans leur centre d'entraînement de Teresopolis.