Dans l'actualité récente

Insolite : Chelsea continuerait à payer Mourinho même s'il signe à United !

Voir le site Téléfoot

José Mourinho   Real Madrid
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-12-26T08:48:04.784Z, mis à jour 2015-12-27T10:45:48.610Z

Licencié par le champion d'Angleterre en titre, le Special One pourrait toujours être rémunéré par les Blues jusqu'à la fin de la saison, y compris dans l'éventualité où le Portugais aurait un nouveau club.

Licencié par Chelsea après une première partie de saison pourrie et une médiocre 15 place en Premier League (avant le traditionnel Boxing Day), José Mourinho semble pourtant plus que jamais lié aux Blues comme le révèle The Telegraph.

Premier League : Mourinho, les dessous d’un départ


Chelsea n'aurait pas fini de banquer

A en croire nos confrères britanniques, Chelsea, qui avait prolongé son entraîneur portugais en août dernier jusqu'en 2019 en lui offrant un salaire de 13 millions d'euros par an, devrait payer son ancien coach jusqu'à ce qu'il trouve un nouveau club. Les choses auraient pu s'arrêter là mais le média d'outre-Manche révèle également que la direction des Blues aurait également accepté de payer la différence entre le futur nouveau salaire du Special One, si jamais il retrouvait une équipe d'ici les prochaines semaines, et celui qu'il percevait dans la capitale anglaise s'il venait à être inférieur à ces 13 millions d'euros annuels (ce qui serait le cas à Manchester United). Et ce jusqu'à la fin de la saison.


Mourinho au Real ou à United ?

Justement, José Mourinho n'a pas prévu de prendre une année sabbatique. Si les journaux espagnols ne cessent d'évoquer un retour au Real Madrid, les médias anglais voient plus l'ex-coach de l'Inter Milan s'assoir sur le banc de Manchester United à la place de Louis van Gaal. Le technicien néerlandais, qui a été démoli par la presse britannique après six matches sans la moindre victoire pour les Red Devils, joue clairement sa tête lors du Boxing Day à Stoke City et le Special One serait clairement le favori à sa succession en cas de nouvelle contre-performance. Une rémunération annuelle de huit millions d'euros attendrait d'ailleurs le Portugais d'après le Telegraph, ce qui obligerait Roman Abramovitch, le propriétaire de Chelsea, à payer la différence de 5,5 millions d'euros.


Sacré José Mourinho...

Top 10 : Les phrases chocs qui ont fait la renommée de José Mourinho (mai 2015)