Insolite : quand Jean-Michel Aulas chambre gentiment Neymar

Voir le site Téléfoot

RTS1ADJX
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-08-12T09:21:32.248Z, mis à jour 2017-08-12T09:21:33.367Z

Jean-Michel Aulas a reparlé du transfert de Neymar au PSG non sans humour.

Au sortir de la victoire de l'Olympique Lyonnais face au Stade Rennais (2-1), Jean-Michel Aulas s'est exprimé sur le transfert de Neymar. Le président du club rhodanien n'a pas manqué de se moquer gentiment de l'attaquant brésilien, tout en espérant que d'autres joueurs de son calibre viendront en Ligue 1.

"A l'aise à la plage"

"C'est fantastique que Neymar soit là. J'ai eu la chance de l'apercevoir il y a deux jours à Saint-Tropez et j'ai pu voir aussi qu'il était très agile à la plage et le soir" confie Jean-Michel Aulas, toujours sur le ton de l'humour. Tout sourire, il a par ailleurs indiqué qu'il n'était pas présent sur le yacht aux côtés du footballeur le plus cher de l'histoire. Ce dernier devrait faire ses grands débuts dimanche à Guingamp.

"J'espère que d'autres viendront"

Pas toujours très tendre avec le PSG et sa puissance financière, Jean-Michel Aulas s'est quand même réjoui de l'arrivée de Neymar dans le championnat de France. Il s'attend à ce que cela ouvre la voie à d'autres stars du ballon rond, "J'espère que d'autres viendront". Il est vrai que l'arrivée très médiatisée du Brésilien fait rayonner la Ligue 1 tandis que les stades n'en finiront plus de se remplir à chacune de ses apparitions.

Guardiola : "Ce n'est pas tenable"

Du côté de Pep Guardiola, qui s'est exprimé en conférence de presse avant la première journée de Premier League, le transfert inouï de Neymar n'est pas forcément une bonne chose. Car le Brésilien, qui a coûté 222 millions d'euros, a explosé le record. "Je pense que ça a un peu commencé avec le Real Madrid qui a acheté Ronaldo pour 96 millions d'euros et après Bale pour 100 millions. On a franchi une étape à ce moment-là dans le prix des joueurs. Et maintenant avec Neymar, on atteint un nouveau point. Mais cela va s'arrêter, ce n'est pas tenable" explique le coach de Manchester City, qui a pourtant beaucoup dépensé cet été…