Insolite : le soccer et ses penaltys vintage

Voir le site Téléfoot

But de Franck Ribéry sur Penalty face à la Biélorussie
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2016-10-23T08:46:48.135Z, mis à jour 2016-10-23T08:47:04.525Z

La Major League Soccer, le championnat de football américain, n'a plus rien à voir avec sa devancière, la North American Soccer League disparu en 1984. Pour preuve, cette archive remontée sur le fil twitter de "The soccer life" qui exhume une séance de tirs au buts pour le moins originale. Un exercice qui ne fera pas date.

Le football, ou soccer, aux Etats-Unis n'a pas toujours été ce qu'il est aujourd'hui. La preuve avec la vidéo ci-dessous.

Document : New York, le soccer dans le cœur

La NASL est morte, vive la MLS

Plus organisé, plus compétitif, plus riche, plus attractif, pour ne pas dire plus "européanisé", le football aux Etats-Unis n'a rien à voir avec ce qu'il était il y a encore trente ans et la MLS, le championnat de football américain, gagne chaque année davantage encore ses lettres de noblesses. Un retour à la raison a t-on envie de dire qui n'a pas toujours été la marque de fabrique première des pionniers de ce qu'on appelle encore autre-Atlantique le soccer.

Une course d'élan de 40 mètres

Créée en 1968, disparue en 1984, la North American Soccer League avait ainsi voulu importer notre football aux États-Unis, non sans lui ajouter quelques ingrédients d'un show très américain. Et l'exemple le plus frappant concernait les tirs au but. Probablement inspirés du hockey, les séances consistaient à envoyer cinq joueurs de chaque équipe défier le gardien adverse, avec départ arrêté aux quarante mètres et cinq secondes pour tirer. Pendant ce laps de temps, l'attaquant pouvait se déplacer avec le ballon avant de viser le cadre. Comme pour une séance de tirs au but classique, chaque équipe tirait cinq fois et en cas d'égalité, on précédait à des tirs supplémentaires jusqu'à ce qu'une équipe gagne.

Ce format était jugé forcément innovant et davantage révélateur des qualités des joueurs dans un duel en un contre un. Il fut surtout le fruit d'inévitables polémiques et offrait un festival de ratés (voir la vidéo) tant l'exercice n'était pas aussi évident qu'il y parait. Ce simulacre de football moderne pris fin au milieu des années 90.