Insolite : Piqué a créé un groupe Watsapp entre Madrilènes et Barcelonais

Voir le site Téléfoot

Piqué
Par Farid Sarr|Ecrit pour TF1|2018-03-22T16:15:25.928Z, mis à jour 2018-03-22T16:20:06.422Z

Le défenseur est à l'origine de la création d'un groupe sur l'application mobile Watsapp, permettant aux joueurs barcelonais et madrilènes de se chambrer.

C'est une drôle d'information révélée par le principal intéressé lui-même. Alors que la rivalité entre le FC Barcelone et le Real Madrid fait rage depuis bien longtemps, Gerad Piqué a créé un groupe avec des représentants de chaque équipe. Le défenseur aux 94 sélections avec la Roja s'est confié à ce sujet dans les colonnes de The Players Tribune. Tout en évoquant les bonnes relations entretenues entre les différentes parties. «Si vous lisez seulement ce que les médias écrivent, vous penserez sans doute qu'on se déteste. Mais, en fait, nous nous entendons tous très bien, et nous nous écrivons à propos de la tactique, des philosophies du football et même des livres que nous lisons» écrit-il avec une pointe d'humour dans un article concocté par ses soins, avant d'ajouter, «non allons, bien sûr que je plaisante ! Tout ce que nous faisons dans ce groupe est de se chambrer à propos du Barça et du Real !», assure-il. Il s'agit en réalité d'un groupe d'amis qui ne manquent jamais l'occasion de taquiner le camp adverse. 

Un moyen détourné de chambrer les Madrilènes 

Si la saison dernière, il était difficile pour les Barcelonais de se moquer des joueurs de Zidane, la tendance s'est inversée désormais. Le FC Barcelone caracole en tête du championnat d'Espagne avec 75 points, tandis que les Madrilènes sont à la peine au troisième rang (60 points). «C'est spécialement drôle pour moi en ce moment car nous avons 15 points d'avance sur le Real en championnat. Donc je suis très créatif dans mes réponses. La saison dernière, quand les gars du Real gagnaient tout, ils se sentaient bien. Ils chambraient constamment quand je les voyais à l'entraînement et en équipe nationale», concède l'ancien Mancunien. Pour conclure le joueur évoque le sentiment d'unité qui anime tous ces joueurs, défendant la même nation.«On peut détester le club des uns et des autres, mais on joue pour le même pays, avec le même rêve, et c'est ce dont je suis parfois très, très fier».