Dans l'actualité récente

Insolite : Le président mauritanien a-t-il arrêté la finale de la Supercoupe ?

Voir le site Téléfoot

error
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2015-12-02T11:15:40.319Z, mis à jour 2015-12-02T11:19:03.634Z

Ce weekend, la finale de la Supercoupe en Mauritanie battait son plein, avant d’être brusquement interrompue. Une folle rumeur a alors germé : le président de la République aurait décidé de passer directement à la séance de tirs au but, car il s’ennuyait. Une version démentie par la Fédération.

Samedi soir, le champion de Mauritanie, le FC Tevragh-Zeina, affrontait le vainqueur de la Coupe du président de la République, l’ACS Ksar, dans le cadre de la Supercoupe. Alors que les deux équipes se dirigeaient vers un match nul 1-1, l’arbitre a sifflé la fin du temps réglementaire à la 63ème minute de jeu. Ennuyé devant la pauvreté du spectacle, le président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz, aurait ordonné que les deux équipes se départagent directement aux tirs au but. Cette affaire a pris une ampleur démesurée en Mauritanie, forçant la Fédération à s’exprimer.

Un problème d’éclairage

Sur sa page Facebook, la Fédération mauritanienne a tenu à s’expliquer. Le match n’a pas été interrompu sur volonté du président, mais bien à cause d’un problème d’éclairage. Le stade n’étant pas doté d’un système d’éclairage, il ne pouvait pas aller à son terme : « Ce n’est pas SEM le président de la République qui a ordonné l’arrêt du match. Mieux, je doute fort qu’il en soit même au courant. La décision d’arrêt a été prise en concertation avec le Directeur du Protocole et le Département de tutelle. Je le dis, ne serait-ce que pour l’honnêteté et la postérité, c’est nous qui assumons la responsabilité de l’arrêt du match. »

La décision d’arrêter la rencontre a bien été prise en concertation avec les présidents des deux clubs concernés : « Il était prévu que le match démarre plutôt qu’il n’a démarré pour donner du temps à la distribution des trophées et médailles honorifiques, prévus pour la circonstance, pendant qu’il fait jour en raison de l’absence d’éclairage au stade municipal de Nouadhibou. […] Plus le temps passait, plus il s’avérait qu’il était matériellement impossible de faire jouer l’intégralité du temps réglementaire et de le ponctuer, comme initialement prévu, de la cérémonie de distribution des trophées et médailles avant la tombée de la nuit, en raison des conditions climatiques qui prévalaient à Nouadhibou […] Face à cette situation, nous nous sommes concertés avec les deux présidents des deux clubs concernés, qui ont accepté d’arrêter le match et de faire recours aux tirs au but pour se départager. »

Pour l’anecdote, c’est finalement le FC Tevragh-Zeina qui a remporté la finale.

Cette histoire pourrait passer dans le FastFoot de l'émission :