Insolite : un club de 3ème division italienne veut recruter Karius

Voir le site Téléfoot

RTX66DH7
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2018-05-30T14:36:45.128Z, mis à jour 2018-05-30T14:39:22.912Z

Héros malheureux de la finale de C1, Loris Karius a été sous le feu des critiques pour ses deux erreurs, ce qui a poussé un club italien de troisième division à se positionner pour le recruter !

Si la finale de la Ligue des Champions a consacré le Real Madrid vainqueur de sa troisième C1 consécutive, elle a été marquée par les erreurs du portier de Liverpool sur le premier et le troisième but madrilène. Souvent critiqué, parfois soutenu, il a reçu une proposition inattendue venue d’un club italien amateur.


Un club de Serie C lui offre ses portes

A 24 ans, Loris Karius vivait une très belle saison du côté de la Mersey. Titulaire indiscutable dans les buts des Reds depuis janvier, sa fin de saison a été cauchemardesque avec deux erreurs fatales en finale de la Ligue des Champions. Après des menaces et insultes, plusieurs médias anglais ont affirmé que les finalistes de la C1 recherchaient un nouveau gardien pour la saison prochaine.

C’est dans cette optique que Rimini, club de Serie C italienne a proposé de le recruter sous la forme d'un prêt d'un an. Marca relate que son président, Giorgio Grassi a déclaré sur le site web du club : « Je voudrais offrir à Karius un cadeau pour son anniversaire : une année de contrat avec le Rimini FC, l’endroit idéal pour retrouver la sérénité, l’estime de soi et la force de poursuivre son rêve. »


« Nous avons tous connu ces moments, malheureusement pour lui c’était devant des millions de personnes »

Dans une lettre ouverte reprise sur le site internet du club, le président tente de convaincre le jeune gardien allemand de venir en prêt pour un an avec Rimini, le temps de se reconstruire. « Le 22 juin, Loris Karius aura 25 ans. Je serai heureux de le rencontrer à Rimini pour lui rappeler qu’il faut du courage ou juste du bon sens pour comprendre que les meilleures leçons de la vue sont souvent les plus dures et les plus difficiles à porter. »

Giorgio Grassi poursuit en affirmant « que nous avons tous connu ces moments, malheureusement pour lui c’était devant des millions de personnes. » Pas sûr que ces arguments arrivent à convaincre un gardien qui a joué 13 rencontres de Ligue de Champions cette année de jouer en Serie C même pour un an !