Insolite : un joueur expulsé car l’arbitre n’avait pas compris son nom !

Voir le site Téléfoot

Carton rouge
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2018-03-07T15:30:55.034Z, mis à jour 2018-03-07T15:35:23.974Z

Il existe des moments assez burlesques dans le monde du football. En Angleterre, en division amateur, un joueur a été averti… avant de recevoir un carton rouge à cause de son nom de famille !

En règle générale, il est déconseillé aux joueurs de football de répondre aux arbitres pour éviter de recevoir un avertissement. Mais dans ce cas précis, l’attaquant averti par l’arbitre a été victime d’une injustice à cause de son nom de famille et d’une incompréhension totale de l’arbitre.


Son nom de famille confondu avec une provocation

Petit cours d’anglais pour vous aider à comprendre la situation que l’on va vous expliquer. En anglais, « what » peut se traduire par le prénom interrogatif « que » ou « « quoi ». Maintenant que le cadre est posé, plongeons nous en National League South, l’équivalent de la 6ème division en Angleterre.
Le joueur Sanchez Watt, passé par Arsenal est alors averti par l’arbitre Monsieur Dean Hulme. Au moment de lui demander son nom pour noter l’avertissement, le joueur s'exécute. Il lui répond  logiquement « watt », mais l’arbitre comprend « What ? » et interprète la réponse du joueur comme une provocation comme si ce dernier lui avait répondu « quoi ? » Résultat, expulsion pour contestation et manque de respect.




Tout est bien qui finit bien

Selon la BBC qui nous explique la scène déroulée ce mardi soir, le joueur n’a cessé de répondre à l’arbitre en répondant plusieurs fois « Watt ! Watt Watt ! ». Si l’on se met à la place de l’arbitre on peut comprendre que la répétition de la réponse a pu agacer l’homme en noir.

Heureusement, le capitaine et coéquipier de Watt, Jordan Parkes, est parvenu à expliquer la situation à l’arbitre qui est revenu sur sa décision, et a saisi le malentendu. Finalement, il n’a écopé que d’un carton jaune, et son équipe d’Hemel Hempstead a pu finir la rencontre à 11.