Insolite : Un supporteur suisse se perd dans les toilettes de San Siro et disparait pendant 11 ans

Voir le site Téléfoot

Rolf Bantle
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2015-11-04T13:57:45.143Z, mis à jour 2015-11-04T14:48:28.481Z

L’histoire est complètement folle. Alors qu’il assistait à un match de l’Inter Milan à San Siro, ce supporteur suisse s’est perdu et n’a jamais retrouvé ses amis. Après onze ans passés en Italie, il a enfin pu rentrer chez lui.

Tout commence le 24 août 2004 pour Rolf Bantle, un Suisse de 60 ans fan du FC Bâle. Avec quelques amis, il décide de se rendre dans les travers de San Siro, y voir une rencontre du tour préliminaire de la Ligue des Champions, opposant son équipe de cœur à l’Inter Milan. Un match qui allait à jamais changer son existence, comme il l’a raconté à Schweiz am Sonntag

Seul à Milan

La rencontre tourne rapidement au vinaigre pour le FC Bâle et, à quelques minutes du coup de sifflet final, l’Inter Milan mène déjà 4-1. Ce soir-là, Adriano, Stankovic et Recoba sont trop forts. L’entraîneur de l’équipe suisse, Gröss, décide alors de sortir le maître à jouer de l’équipe, Gimenez, et le remplace par Carigliano pour lui offrir cinq minutes de jeu. Ecoeuré, Rolf Bantle décide d’aller aux toilettes en prenant bien soin de le dire à ses amis.

Au retour des sanitaires, Rolf se trompe de secteur, et se retrouve en plein milieu de la foule. Ses amis l’attendent pendant de longues minutes, mais le Suisse ne les reverra jamais. Paniqué, Rolf tente de retrouver la voiture qui lui a permis de faire le voyage depuis la Suisse, mais n’y parvient pas. Sans téléphone portable et avec seulement 20 euros en poche, le disparu est contraint de passer la nuit dehors. La première d’une longue série.



Porté disparu en Suisse

Alors que Rolf Bantle coule des jours plus ou moins heureux à Milan, la police suisse l’inscrit dans le registre des personnes portées disparues et lance des avis de recherche. Sa photo passe même dans l’émission Perdu de vue, et plusieurs personnes le reconnaissent. On propose alors de le rapatrier, mais lui refuse. « Je n’avais plus de raison de retourner à la maison. J’aimais la liberté à Milan », raconte le disparu. Et pour cause, Rolf n’a jamais connu son père, et que très peu sa mère. Elevé dans une famille adoptive, Rofl travaillait comme ouvrier et buvait beaucoup. Rester à Milan était pour lui l’occasion de démarrer une nouvelle vie. Il dormait dans les jardins de la bibliothèque Baggio, dans le quartier ouest de la ville, dont il était un emblème.

Un responsable de la bibliothèque raconte : « C’était une figure mythologique du quartier. Son histoire à San Siro circulait, mais nous ne savions pas si elle était vraie ou non. Rudi ne voulait pas parler de lui. Mais tout le monde l’aimait bien, les gens lui donnaient de la nourriture et des vêtements propres. Lui nous aidait comme il pouvait, quelques fois il signalait les voyous. »



De retour 11 ans après

L’histoire milanaise touche à sa fin en avril dernier. Rolf tombe dans les escaliers et se brise le fémur. A l’hôpital, les médecins s’aperçoivent qu’ils ne bénéficient pas de la sécurité sociale. Ils contactent alors le consulat de Suisse, qui le rapatrie finalement. Après onze années à errer dans les rues de Milan, Rolf Banter rentre enfin chez lui. Son amour pour le FC Bâle n’a en revanche jamais changé : « Je suis toujours un fan de foot. Et en particulier du FC Bâle ! »

Une histoire qui pourrait passer dans MyTéléfoot :