Insolite : Ze Maria licencié deux fois dans la même semaine de son poste d'entraîneur en Roumanie

Voir le site Téléfoot

error
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2015-04-23T10:19:00.000Z, mis à jour 2015-04-23T10:27:38.000Z

L'ancien joueur de l'Inter Milan, Ze Maria, a été licencié à deux reprises cette semaine de son poste d'entraîneur du Ceahlăul Piatra Neamț en Roumanie. Ce fait est très rare dans le football.

Son nom vous dit peut-être quelque chose parce qu'il a évolué à l'Inter Milan dans les années 2000, à Levante ou encore à Perugia. Ze Maria a également porté à 25 reprises le maillot de la sélection brésilienne. Après une honnête carrière de footballeur, le joueur s'est reconverti en entraîneur. Après avoir fait ses classes dans de modestes équipes italiennes, il a pris les rênes du Ceahlăul Piatra Neamț en janvier dernier. Et depuis, la situation du Brésilien s'est fortement gâtée...

Viré deux fois en une semaine
Actuellement, le Ceahlăul Piatra Neamț occupe la 16ème place du championnat de Roumanie. Un classement qui ne plaît pas du tout à Angelo Massone, le propriétaire du club. Celui-ci n'a pas hésité à licencier son entraîneur deux fois dans la même semaine. La première, c'était mercredi dernier. L'équipe venait d'enchaîner une série de mauvais résultats : aucune victoire de septembre à mars. En poste depuis janvier seulement, Ze Maria en a fait les frais. Devant la gronde des joueurs, Angelo Massone a décidé de donner une seconde chance à Ze Maria. L'équipe s'est ensuite déplacée sur la pelouse du huitième et a concédé la défaite, 2-0. Un revers de trop pour Massone, qui a alors définitivement licencié Ze Maria.

« La révolte des esclaves »
Face à cet incroyable scénario, la Gazetta dello Sport est partie à la recherche de Ze Maria pour l'interviewer. Le récit du Brésilien est édifiant : « A mon arrivée, on parlait d'un projet à long terme, afin de construire quelque chose d'important. Au lieu de ça, j'ai été pris en grippe par le président qui traitait les joueurs comme des esclaves, et qu'il a menacés de frapper avec un poing américain parce qu'ils étaient Roumains. »

Demitido, técnico Zé Maria denuncia calotes de presidente que chamou jogadores de 'escravos' http://t.co/jLpl00MvJq pic.twitter.com/8XPJDNUKrK

— ESPN / SportsCenter (@ESPNagora) 22 Avril 2015

L'entraîneur avait pourtant le soutien de ses joueurs : « Quand il m'a viré la première fois, je suis allé communiqué la nouvelle aux joueurs dans le vestiaire. Ils ont alors menacé de ne pas s'entraîner et de boycotter les matches, car ils n'étaient en plus pas payés depuis deux mois. A ce moment Massone, qui était présent dans les vestiaires, s'est énervé et a parlé de ‘révolte des esclaves'. »

Angelo Massone est également connu pour avoir fait couler l'équipe écossaise de Livingston. Il avait été chassé du club, accusé de diverses formes de corruption.