Dans l'actualité récente

Inter Milan - Schalke 04 : le Catenaccio est mort

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2011-04-06T07:02:00.000Z, mis à jour 2011-04-06T11:00:38.000Z

Si certains en doutaient encore, le quart de finale aller de la Ligue des Champions opposant l'Inter Milan à Schalke 04 au stade Giuseppe Meazza l'a confirmé : le " Catenaccio " est mort et enterré.

Pour rappel, le « Catenaccio » est un système de jeu basé sur la solidité défensive et érigé en religion par le grand Inter Milan des années 60. Mardi soir au stade Giuseppe Meazza, un certain Helenio Herrera a dû se retourner dans sa tombe.

Malgré une bonne entame de match et un but extraordinaire de Stankovic (1e), l'Inter Milan, qui avait déjà encaissé trois buts lors du derby samedi dernier, a vite montré des signes alarmants en défense. Zanetti, Maicon, Chivu (expulsé à la 61e), ou le gardien Julio Cesar n'ont pas été dignes de leur statut. Le tenant du titre a pris l'eau de partout.

Avec un score de parité (2-2) à la mi-temps, l'Inter s'en sortait même plutôt bien au regard du nombre d'occasions accumulées par Schalke. Mais au retour des vestiaires, Raùl a inscrit le but qui a sans doute fait le plus mal aux Italiens (53e). Alors que les Nerazzurri dominaient les débats, l'Espagnol a donné l'avantage à son équipe pour la première fois du match. Ils ne le lâcheront plus.

Les Allemands ont ensuite profité des largesses défensives de leur adversaire pour corser l'addition et assurer leur qualification en demi-finale de la Ligue des Champions. Un quatrième but de Ranocchia contre son camp (57e), puis un cinquième d'Edu (75e) ont fini de dégouter les quelques tifosis restés dans le stade.

Leonardo a peut-être vécu mardi soir sa pire soirée depuis qu'il entraîne l'Inter Milan. Le match retour à Gelsenkirchen ne devrait pas lui redonner le sourire.