International Champions Cup: avant le début de la saison, le PSG s'incline encore contre la Juventus

Voir le site Téléfoot

RTX36RKQ
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-07-27T15:44:27.397Z, mis à jour 2017-07-27T16:19:32.096Z

Pour son dernier match amical de cet été, à Miami dans le cadre de l'International Champions Cup, Paris a été battu par la Juventus (2-3). Les Parisiens ont eu des occasions mais ont payé cher leurs erreurs. Il faudra être plus solide face à Monaco pour le Trophée des champions.

Après une courte victoire aux tirs au but contre l'AS Rome (1-1, 5 tab à 3) et une défaite lourde contre Tottenham (4-2), le Paris Saint-Germain a disputé son dernier match de l'International Champions Cup 2017, à Miami dans la nuit de mercredi à ce jeudi 27 juillet. Et c'est sur une impression négative que les joueurs d'Unai Emery achèvent leur stage de préparation aux Etats-Unis, avec cette défaite contre la Juventus (2-3).

Guedes répond à Higuain


Avec Alphonse Areola titulaire dans la cage et la recrue Youri Berchiche alignée d'entrée côté gauche, le PSG a répondu au défi des champions d'Italie dans un premier acte équilibré, avec des occasions de part et d'autre. Mais la Vieille Dame a frappé la première quand Gonzalo Higuain s'est élancé dans le dos de la défense et est allé ouvrir le score d'une balle piquée (45+1e). Paris a répondu après la pause avec un numéro d'Angel Di Maria dans la surface. Devant Gianluigi Buffon, l'Argentin a eu l'intelligence de servir Gonçalo Guedes, qui n'avait plus qu'à pousser le ballon au fond des filets (53e).

Deux erreurs sanctionnées, place au Trophée des champions


La Juventus a repris l'avantage quand le jeune Moïse Kean, 17 ans, a récupéré un ballon perdu par Layvin Kurzawa (rentré en jeu lors du gros turn-over de la pause). L'Italien a pu servir Claudio Marchisio, dont la frappe puissante à l'entrée de la surface est allée se loger dans la lucarne de Rémy Descamps (62e). Sous l'impulsion de Dani Alves notamment, les Parisiens ont encore réagi et Kurzawa a pu offrir à Javier Pastrore un joli but de la tête (80e). Mais le dernier mot est revenu aux hommes de Massimiliano Allegri, qui ont gagné grâce à un penalty de Claudio Marchisio, consécutif à une faute de Presnel Kimpembe sur Moïse Kean (89e).

Unai Emery a bien fait tourner son effectif et a donné sa chance aux jeunes durant ces matches de préparation. En attendant peut-être Neymar, ce PSG cru 2017-2018 ne paraît pas encore au point. Les matches amicaux servent à s'étalonner et à faire des tests. Jusqu'à présent, Paris n'est pas impressionnant. Mais c'est à partir de samedi, à Tanger au Maroc pour le Trophée des champions contre Monaco, que l'on attend de voir de quoi est capable cette équipe.