Italie-Allemagne : un nul pour les deux géants européens

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2013-11-16T09:57:00.000Z, mis à jour 2013-11-18T09:33:05.000Z

En amical, l'Italie et l'Allemagne n'ont pas su se départager. Ignazio Abate a répondu à l'ouverture du score de Mats Hummels dans une rencontre où seule la première mi-temps a été spectaculaire.

Pendant que certains de leurs voisins se battaient pour une place en Coupe du Monde, l’Italie et l’Allemagne, déjà qualifiées, se rencontraient en amical. Les deux nations n’ont pas su se départager (1-1).


Une première mi-temps prolifique

Quarante-cinq premières minutes d’un match digne du standing des deux équipes. Voilà à quoi nous avons eu droit vendredi soir, lors du choc entre les deux géants d’Europe. Dominateurs dès les premières secondes grâce à Balotelli, bourreau de l’Allemagne à l’Euro 2012, les Italiens ont couru après le score suite à un corner transformé par Mats Hummels. Dix minutes plus tard, Sami Khedira aurait pu aggraver le score, mais les montant en ont décidé autrement. Un fait qui a profité à l’Italie, qui a égalisé par le défenseur Ignazio Abate, après un une-deux avec Leonardo Bonucci (28ème). Avant la mi-temps, la Mannschaft a failli reprendre le dessus, mais le poteau a repoussé la tentative d’André Schurrle (32ème).


Puis, pas grand-chose

Au retour des vestiaires, le spectacle est beaucoup retombé et les deux sélections n’ont pas su se départager. Pourtant, la Nazionale a eu une occasion franche à la 57ème, que ni Balotelli, ni Montolivo n’a transformée. Les hommes de Joachim Löw, dont c’était la centième, ont touché le cadre pour la troisième fois en toute fin de rencontre (Höwedes, 90e+2). C’est dire si les Dieux du football ne voulaient pas désigner de vainqueur à l’issue du match.


La revanche au Brésil ?

Puisque l’Italie n’est pas tête de série à la Coupe du Monde 2014, alors la Nazionale pourrait très bien se retrouver dans le même groupe que l’Allemagne lors des phases de poule. Une éventualité qui, si elle se concrétise lors du tirage au sort, augurerait d’un choc l’été prochain.


L’Italie vient de signer son troisième match nul consécutif.