Italie-France – Lizarazu : « Il y a du renouveau, de la jeunesse, un pari pour l’avenir de Didier Deschamps »

Voir le site Téléfoot

20160901 185404 resized
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2016-09-01T17:16:38.156Z, mis à jour 2016-09-01T17:59:27.200Z

A quelques heures du match amical entre l’Italie et l’Equipe de France, Frédéric Calenge, entouré de Grégoire Margotton et Bixente Lizarazu, vous livrent les clés de la rencontre.

L’Equipe de France fait sa rentrée ! Un peu moins de deux mois après leur cruelle défaite en finale de l’Euro 2016 face au Portugal, les Bleus entament une longue route qui, nous l’espérons, les mènera vers la Russie et la Coupe du Monde 2018. Premier arrêt pour Didier Deschamps et sa bande, Bari, où ils affronteront ce jeudi soir l’Italie en match amical. Une rencontre qui sera riche en enseignements selon Grégoire Margotton et Bixente Lizarazu.

« Voir dans quel état sont les joueurs »

Pour Grégoire Margotton, la rencontre face à l’Italie servira avant tout à préparer le match face à la Biélorussie mardi, qui comptera pour les éliminatoires à la Coupe du Monde 2018 : « Ce match face à l’Italie devra nous permettre de voir dans quels états sont les joueurs. J’espère qu’il n’y aura pas de défaite pour la France car il y a actuellement une bonne dynamique. Une victoire permettrait également de préparer au mieux le seul match important de la semaine, mardi face à la Biélorussie. »

Une défense qui fait peau neuve

Didier Deschamps pourra également se servir de cette rencontre pour ajuster sa défense. Patrice Evra n’a pas été sélectionné, tandis que Raphaël Varane fait son retour après un Euro manqué pour cause de blessure. D’autres joueurs vont émerger, comme l’explique Bixentez Lizarazu : « La défense aux sera changée aux trois quarts avec le retour de Varane, il y aura de la nouveauté avec les latéraux notamment avec Kurzawa et Sidibé. Il y a du renouveau, de la jeunesse, un pari pour l’avenir de Didier Deschamps. Umtiti a marqué des points pendant l’Euro mais Varane reste un défenseur important pour Deschamps. Il manquera un peu d’expérience à cette défense mais si on se projette sur la Coupe du Monde 2018, on a besoin de laisser du temps à tous ces jeunes pour qu’ils s’affirment. »

4-2-3-1 ou 4-3-3 ?

Selon nos dernières informations, Didier Deschamps devrait opter pour le 4-3-3 ce mardi soir, à la place du 4-2-3-1 qu’il avait utilisé avec brio lors de la fin de l’Euro 2016. Grégoire Margotton s’interroge par rapport à ce choix : « Deschamps s’adapte-t-il à la forme du moment ? Veut-il revoir Pogba associé à Matuidi et Kanté, déjà en forme à Chelsea ? Ou veut-il se positionner comme il l’a fait à la fin de l’Euro avec Giroud et Griezmann dans les meilleures conditions possibles ? On va voir, ça va dépendre du troisième attaquant : Payet ou Martial ? C’est typiquement le genre de match ou Deschamps peut changer de système de jeu. S’il changera cinq ou six joueurs en cours de match, il peut très bien revenir à un 4-2-3-1. »

Dembélé ? « Un diamant brut »

Sélectionné pour la première fois en Equipe de France, Ousmane Dembélé pourrait faire ses grands débuts face à l’Italie. Si Bixente Lizarazu est conscient du potentiel du joueur, il lance tout de même une mise en garde : « C’est toujours dangereux d’enflammer les joueurs si jeunes, il faut faire très attention à cela. Mais il faut aussi avoir des coups de cœur de temps en temps. Dembélé semble être un diamant brut mais qu’il faut polir. Pour ça il faudra du temps et bien l’accompagner. Il a fait un bon choix de rejoindre l’Allemagne. Les jeunes joueurs s’épanouissent bien à Dortmund, c’était le club idéal pour lui. Il va s’éclater et progresser là-bas. »