Dans l'actualité récente

Italie : Naples (ou plutôt Cavani) bat le Milan AC

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-09-19T10:20:00.000Z, mis à jour 2011-09-19T10:28:10.000Z

20 ans après le départ de Diego Maradona, l'Italie craint de nouveau le Napoli et son nouveau super-héros, Edinson Cavani. Le Milan AC, champion en titre, a été défait 3 buts à 1 à Naples.

Cette fois ça y est, Naples est de retour. Au purgatoire depuis le départ de son demi-dieu argentin, Naples se remet à rêver, grâce à Walter Mazzarri et ses joueurs de grand talent : Lavezzi, Hamsik, et Cavani.

Mercredi dernier, Naples se déplaçait à Manchester City pour son retour en Ligue des Champions. Face à des anglais faisant partie des favoris pour la victoire finale, les azzurri, en gris pour l'occasion, ont fait très bonne figure, en arrachant un match nul, 1-1. Ce dimanche, ils accueillaient le champion milanais, qui avait douché leurs espoirs de titre la saison dernière en les écrasant 3-0, à San Ciro en février. Mais le Napoli accueillait les rossoneri dans son antre du San Paolo...

A Manchester mercredi, c'est l'avant-centre Uruguayen Edinson Cavani qui avait marqué pour les napolitains. Et alors que Milan ouvre le score dans le sud de l'Italie, par une superbe tête d'Aquilani (12ème minute), l'homme providentiel entre en scène. Cavani égalise rapidement (13ème), double la mise sur une contre-attaque (36ème), puis clôt le score en 2ème mi-temps, d'une belle reprise de volée réflèxe, et du gauche s'il vous plait (51ème). Edinson va-t-il remplacer Diego dans les cœurs napolitains ?

Arrivé à Naples en 2009, Walter Mazzarri est désormais incontournable et bénéficie de la confiance absolue de son président, Aurelio De Laurentiis ; il a resigné cet été pour 5 ans ( !). Après une 6ème place il y a 2 ans, et une 3ème place surprise la saison dernière, Naples veut dorénavant aller plus haut. Il a gardé ses meilleurs joueurs (Cavani, Lavezzi, Hamsik) qui semblent attachés au maillot, et a bien recruté (Pandev en attaque, Inler au milieu et l'espoir argentin Federico Fernandez derrière).

En battant aisément le champion en titre, le Napoli a envoyé un message à tous ses concurrents. Le club revit, 20 ans après le départ de Maradona, et tous les rêves lui sont de nouveau permis...