Italie : retard à l'allumage pour l'AS Roma de Luis Enrique

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-09-23T13:11:00.000Z, mis à jour 2011-09-23T13:18:13.000Z

L'AS Roma a débauché Luis Enrique cet été pour en faire son Guardiola, mais les coéquipiers de Miralem Pjanic et Francesco Totti ont concédé un nouveau match nul. Et les interrogations bourgeonnent.

L'Associazione Sportiva Roma, plus connue sous le nom d'AS Roma, n'a remporté le scudetto que 3 fois dans son histoire. Et a terminé 6 fois 2ème sur les 10 saisons disputées depuis le titre de 2001. Avec de nouveaux propriétaires américains, le club veut retrouver les sommets.

Cet été, les nouveaux actionnaires ont lancé une révolution culturelle. Exit Vincenzo Montella et place à Luis Enrique qui a obtenait d'excellents résultats sur le banc de la réserve du FC Barcelone. Un banc où un certain Pep Guardiola brillait avant de prendre en main l'équipe première, pour les résultats que l'on sait. Dans ses bagages, un recrutement clinquant : Sketelenburg, Heinze, José Angel, Kjaer, Pjanic (11M€), Lamela (20M€), et Bojan (venu du Barça).

Ce jeudi, l'AS Rome affrontait Sienne dans son Stadio Olimpico en quête d'un premier succès cette saison, après une défaite face à Cagliari (à domicile) et un match nul à Milan, face à l'Inter. Face à Sienne, la Roma a dominé les débats, et elle a même ouvert le score à la 25ème minute, par l'intermédiaire de son nouvel attaquant brésilien, Osvaldo. Malheureusement, Vitello a égalisé à la 88ème minute, et les giallorossi ont quitté le terrain sous les sifflets de leur public.

Si les romains tentent d'imiter Barcelone, ils oublient un détail : Guardiola avait pris en main son club, avec une culture partagée par tous depuis plus de 20 ans. A Rome, Luis Enrique arrive en terre inconnue, dans un autre pays, et dans un club au fonctionnement complexe. A Rome, c'est l'enfant de la ville et du club, Francesco Totti (recordman des buts et des apparitions), qui fait la pluie et le beau temps. Et il vivrait mal la perte de certains avantages. A Luis Enrique de le rallier à son projet.

Luis Enrique va-t-il parvenir à faire prendre cette greffe et donner à la Roma un fonds de jeu attrayant ? Et ainsi offrir à Francisco Totti de nouveaux titres, et garnir un palmarès peu conforme à son talent ? Avec 2 points en 3 matches, il y a urgence. Prochain match à Parme, dimanche.