Jean-François Larios : "J'ai joué avec le feu"

Voir le site Téléfoot

Jean François Larios   J'ai joué avec le feu
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2017-11-23T09:12:17.346Z, mis à jour 2017-11-23T15:14:44.350Z

Ancienne gloire du football français, Jean-François Larios se livre sans concession dans son autobiographie, "J'ai joué avec le feu", qui vient de paraître chez Solar Editions.

Dix-sept sélections et cinq buts en équipe de France, trois titres de champion de France avec les Verts de Saint-Etienne (1975, 1976, 1981), une finale de Coupe UEFA avec Bastia en 1978, le titre de meilleur football français en 1980. Ce palmarès, c'est celui de Jean-François Larios qui fut une star du football français dans les années 70-80. Mais derrière ce beau palmarès se cache une vie mouvementée, une vie complètement dingue. Et c'est cette vie que Jean-François Larios raconte dans son autobiographie au titre évocateur : "J'ai joué avec le feu" (Solar Editions).

Les dessous du foot

A l'heure où les footballeurs sont devenus les rois de la com' et des formules toutes faites, l'autobiographie de Jean-François Larios détonne. L'ancien footballeur n'élude aucun sujet, mais vraiment aucun.

Il y a bien évidemment sa carrière de joueur avec les moments glorieux mais plus que les bons moments, Larios raconte dans ce livre ses nombreux déboires. On découvre alors les coulisses peu reluisantes du football : la caisse noire de Saint-Etienne, un transfert avorté au Real Madrid à cause du président de l'ASSE, le dopage, la grave blessure qui met fin à sa carrière et surtout, comment « Magic Larios », est devenu le paria du football français après une liaison avec la femme du plus célèbre numéro 10 français, son coéquipier chez les Verts et chez les Bleus. Larios, qui en a marre d'entendre tout et n'importe quoi sur cette histoire, met les choses au clair une bonne fois pour toutes.

Les addictions et la vie d'agent

Mais ce qui est peut-être le plus intéressant dans ce livre est l'après-carrière de Larios. Il raconte ses dépendances au jeu, à l'alcool, aux drogues et son impact sur son entourage et sa santé. Il se confie également longuement sur sa reconversion en tant qu'agent de joueur. Cette longue partie sur la face cachée du foot business décrypte avec justesse un métier en vue mais finalement assez méconnu de l'intérieur. Un métier qui le conduira même devant les tribunaux lors du procès des transferts de l'OM.

"J'ai joué avec le feu" de Jean-François Larios avec la participation de Bernard Lions. Éditions Solar. 17,90 euros.

Plus d'actualité