Quand José Mourinho demande pardon à Cristiano Ronaldo

Voir le site Téléfoot

José Mourinho
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-03-29T13:27:20.499Z, mis à jour 2017-03-29T13:44:08.004Z

Les rapports entre l’entraîneur portugais et l’attaquant n’étaient pas des plus sereins lorsque tous deux étaient au Real Madrid. Le "Special One" fit même, à l’époque, une prédiction noire à CR7. Depuis, l’Euro 2016 est passé par là…

Le passage de José Mourinho sur le banc du Real Madrid (2010-2013) demeure, à ce jour, la plus mauvaise expérience du Portugais en tant qu’entraîneur, avec son deuxième passage à Chelsea (2013-2015). Malgré la présence de plusieurs jours de premier plan dans son effectif, "Mou" échoua trois fois en demi-finales de la Ligue des champions et ne remporta qu’une Coupe du Roi, une Liga et une Supercoupe d’Espagne.

Trois années houleuses entre les deux hommes à Madrid

Celui qu’on surnomme le "Special One" a également eu du mal à travailler avec Cristiano Ronaldo, la star de l’équipe arrivée un an avant lui. Entre les deux Portugais, il y avait une incompréhension, des conflits fréquents et une tension tenace que les échecs répétés en C1 et face au Barça (la fameuse manita de 2010…) ne fit qu’accentuer. José Mourinho finit par critiquer, un jour, les performances de CR7 avec la sélection du Portugal. L’entraîneur lança un avertissement cinglant à son joueur qui voulait à tout prix rapporter enfin un titre à son pays : "Tu peux toujours rêver. Le Portugal ne gagnera jamais rien tant que je n’en serai pas le sélectionneur".

Le triomphe de l’Euro 2016 aurait fait cogiter Mourinho

La suite, on la connaît. Même laborieuse, même rescapée in extremis, la Selecçao a remporté le premier titre de son histoire l’été dernier en France lors de l’Euro 2016. C’était au Stade France contre les Bleus (0-1 a.p). A 31 ans, Cristiano Ronaldo touchait enfin le graal avec le Portugal, dont il est le capitaine, le meilleur buteur (71 buts désormais) et le joueur le plus capé (138 sélections). Une réussite qui aurait, selon le quotidien espagnol Don Balon, poussé José Mourinho à appeler CR7 après l’Euro 2016 pour le féliciter et lui présenter ses excuses. Et obtenir des excuses de la part du "Special One", c’est peut-être la ligne la plus prestigieuse du palmarès interminable du quadruple Ballon d’Or !

en savoir plus : Equipe du Portugal de Football