Dans l'actualité récente

Joueurs, entraîneurs, rivaux… Tous rendent hommage à Arsène Wenger

Voir le site Téléfoot

Wenger et Mourinho
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2018-04-21T12:02:03.257Z, mis à jour 2018-04-22T14:03:28.379Z

Après plus de deux décennies à la tête d’Arsenal, Arsène Wenger s’apprête donc à quitter les Gunners. Ce départ a été salué par le monde du football, même par les meilleurs ennemis de l’Alsacien.

De nos jours, il est rare de voir un entraîneur avoir une telle longévité sur le banc d’un grand club européen. Arsène Wenger a marqué l’histoire d’Arsenal et du football anglais, et ses 22 ans passés sur le banc des Cannoniers de Londres ont été unanimement salués ce vendredi… par ses anciens joueurs, ceux présents dans l’effectif, mais aussi ses meilleurs ennemis.


« Je suis fier d’avoir été un rival, un collègue et un ami d’un aussi grand monsieur »

Comme le souligne Skysport et le BBC, les éloges sur le passage d’Arsène Wenger ont été nombreux ce vendredi, veille de la 35ème journée de Premier League et des demi-finale de la FA Cup. Mais le commentaire le plus prestigieux est probablement venu d’un entraîneur aujourd’hui à la retraite, mais qui a été l’un des plus grands rivaux du technicien français.

Sir Alex Ferguson s’est en effet également exprimé sur le site Internet de Manchester United au sujet de l’annonce d’Arsène Wenger d’Arsenal au terme de la saison : « Je suis content qu’il ait annoncé qu’il partait à ce moment de la saison, comme ça il peut avoir le départ qu’il mérite vraiment. Il est sans aucun doute l’un des plus grands entraîneurs de Premier League, et je suis fier d’avoir été un rival, un collègue et un ami d’un aussi grand monsieur. »


Même Mourinho complimente Wenger

Entre José Mourinho, l’actuel entraîneur de Manchester United et Arsène Wenger, la relation n’a pas toujours été apaisée, et les tensions ont été nombreuses entre les deux hommes. Pourtant le Portugais n’a pas hésité à lui aussi rendre hommage à l’un de ses meilleurs ennemis en conférence de presse : « S’il est heureux, je suis heureux. S’il est triste, je suis triste. Je souhaite toujours le meilleur pour mes adversaires. Je souhaite toujours le meilleur, donc c’est l’idée… Je suis certain qu’en tant que club, nous montrerons à Monsieur Wenger le respect qu’il mérite. Je sais ce que cela signifie 3 titres de Premier League et 7 FA Cup, mais pas seulement cela. Ce qu’il a fait au Japon, ce qu’il a apporté au football français, ce qu’il a donné à Arsenal, tout ce qu’il a fait au club. Encore une fois, s’il est content de sa décision, je suis content pour lui. J’espère qu’il ne se retirera pas du football. »



Ces deux grands rivaux d’Arsène Wenger n’ont bien sûr pas été les seuls à s’exprimer au sujet de cette page de l’histoire du football qui est sur le point de se tourner. Voici quelques-unes des réactions au sujet du départ d’Arsène Wenger du club d’Arsenal :

Pep Guardiola, entraîneur de Manchester City :

« Arsène Wenger a tout mon respect. La Premier League est la Premier League grâce à Arsène Wenger et ce qu'il a fait, à sa vision et son respect pour le football. Je lui souhaite le meilleur pour l'avenir. Bien sûr cela a été un plaisir de l'affronter. »



Antonio Conte, entraîneur de Chelsea :

« Il mérite le plus grand respect, pas seulement de la part des supporters d'Arsenal, mais de la part de l'intégralité du monde du football. Il est l'un des plus grands managers, qui a eu une fantastique carrière avec Arsenal, et ce sera très difficile de voir dans le futur un entraîneur rester au sein d'un club aussi longtemps. Sir Alex Ferguson et Arsène Wenger sont deux des personnes qui y sont parvenus et ont écrit de très belles pages de l'histoire du football. »



Jurgen Klopp, entraîneur de Liverpool :

« Il a dominé dans les années 1990 et au début des années 2000, en gagnant à peu près tout et en jouant un football incroyable. J'ai toujours admiré son travail. C'était brillant. Depuis que je suis en Angleterre, je vois ça un peu différemment puisque nous devons les affronter. Mais quand j'étais en Allemagne, il a toujours été un très grand modèle pour moi. Ce sera différent sans lui. Je ne sais pas s'il ira ou non dans un autre club... Je lui souhaite le meilleur et j'espère le voir pour lui dire cela au court d'une conversation plus personnelle. »


Unai Emery, entraîneur du Paris Saint-Germain :



Thierry Henry, joueur d'Arsenal entre 1999 et 2007, puis de Novembre 2011 à Février 2012 :

« Une fois que quelqu’un annonce son départ, les gens commencent à parler de son héritage. Et le sien est intouchable. Je suis content que nous parlions de son héritage. Oui, n’oublions pas que nous avons besoin de gagner la ligue Europa, ce serait une formidable réussite, et une belle façon de lui offrir sa sortie. Arsène est le genre d’homme qui va focaliser votre esprit sur ce que vous pouvez accomplir, et que c’est à vous de réusssir, d’y aller de faire de belles performances. Il vous donne cette liberté. »



Robert Pires, joueur d'Arsenal entre 2000 et 2006 :

« C’est vraiment difficile de gagner la Premier League parce qu’il faut se battre contre des équipes comme Manchester City, Manchester United, Chelsea, Liverpool, Tottenham… Et quand vous gagnez le titre en étant invaincu je pense que c’est incroyable. Pour moi c’est un énorme trophée. Voilà pourquoi je répète que j’ai de grands souvenirs avec Arsenal mais aussi bien sûr avec le « professeur », Arsène Wenger. »



Cesc Fabregas, joueur d'Arsenal entre 2003 et 2011 :

« Je n’oublierai jamais à quel point Wenger m’a guidé et supporté, c’était mon mentor. C'était un peu comme un père pour moi, et il m'a poussé à devenir meilleur. Arsène, tu mérites tout le respect et le bonheur du monde. » 



Robin Van Persie, Joueur d’Arsenal entre 2004 et 2012 :

« Je vous considèrerai toujours comme mon père footballistique, où sous votre direction j’ai eu la chance de grandir en tant qu’homme et en tant que joueur. Je vous en serai éternellement reconnaissant pour cela et je vous souhaite le meilleur pour le prochain chapitre de votre vie ! »



Jack Wilshere, joueur d’Arsenal

« A l’homme qui m’a donné ma chance à 16 ans, et qui m’a témoigné une confiance et un soutien incroyables. Toujours un gentleman, comme un père même durant les périodes plus dures de ma carrière. Il a toujours cru en moi quand la plupart des gens doutaient. Merci pour tout Chef ! Maintenant c’est à nous… »



Petr Mertesacker, joueur d’Arsenal

« Chef, juste récemment je disais à quel point vous aviez influencé ma carrière. Vous m’avez appris comment être un meilleur leader et un capitaine. C’est un jour rempli d’émotions pour nous autres Gunners. Vous avez tout donné pour le club et je suis fier d’avoir pris part à votre aventure. Mes plus grands remerciements Arsène. »