JS Kabylie : Vive émotion après la mort d'Albert Ebossé en Algérie

Voir le site Téléfoot

Albert Ebossé
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2014-08-25T09:57:00.000Z, mis à jour 2014-08-25T10:04:52.000Z

Samedi soir, Albert Ebossé, joueur de la JS Kabylie, est mort tragiquement sur la pelouse du Stade 1er-Novembre, tué par ses propres supporteurs. Face à cet acte tragique, le monde du football a tenu à lui rendre hommage.

La journée du 23 août devait être idyllique pour Albert Ebossé. Devenu père la veille, il avait fait trembler les filets au Stade 1er-Novembre le samedi soir. Aimé de tous, la bêtise humaine est finalement venue à bout du Camerounais. Le projectile qu'il aura reçu à la fin de la rencontre sur la nuque lui aura été fatal.

Une mort tragique
Samedi soir, Stade 1er-Novembre à Tizi Ouzou. Malgré un but inscrit par Albert Ebossé, la JS Kabylie s'incline finalement 2-1 à domicile, face à l'USM Alger. Fous furieux de la défaite de leur équipe, les spectateurs commencent à lancer des projectiles en direction de la pelouse. Alors qu'il regagnait les vestiaires, Albert Ebossé est touché de plein fouet à la nuque. Transporté à l'hôpital, le Camerounais décède des suites d'un traumatisme crânien.

Ebossé, un joueur aimé de tous
Ironie du sort, Ebossé avait été l'unique buteur de la JS Kabylie ce samedi soir. Pis encore, le joueur avait été sacré meilleur buteur la saison dernière, avec 17 unités au compteur. Le Camerounais était très aimé de tous en Algérie. Rolland Courbis, ancien entraîneur de l'USM Alger, joint par RMC, s'explique : « Je le connaissais très bien. Il avait été question qu'on le prenne. Il nous avait été proposé. Ça ne s'était pas fait parce qu'on avait choisi un autre joueur. Je le connais très bien. C'est un super mec, adorable. C'est un amour de mec, un joueur costaud comme pas possible. C'est un gars généreux, volontaire, athlétique. »

Le foot doit être source d émotion mais jamais apporter une telle tristesse repose en paix Albert #Ebosse #tristesse pic.twitter.com/oT9ztgx8t4

— Rio Mavuba (@riomavuba24) 24 Août 2014

A la mort du joueur, les hommages se sont mutlipliés. Coéquipier d'Ebossé, Kamel Yesli s'est confié à RFI : « A la fin du match, en rentrant vers les vestiaires, les supporters ont jeté des projectiles, en l'occurrence de grosses pierres. C'était un peu un champ de bataille. Albert a reçu deux pierres, une au poignet et la deuxième dans la nuque. Ce genre de clasico génère beaucoup de tension et le résultat n'a pas été en notre faveur. Le problème de l'Algérie, c'est que quand ils ne sont pas contents, [les supporters] trouvent toutes sortes de choses pour s'en prendre aux joueurs, et cette fois-ci c'était des pierres. Le plus choquant, c'est que ce sont nos propres supporters qui ont agi comme ça. Et c'est tombé sur le joueur qui est le plus aimé de tous. »

Une pensée pour la famille et les proches d'Albert #Ebossé. pic.twitter.com/ZorN8mjAdO

— lumia (@lululumia) 23 Août 2014

Même son de cloche du côté de Mohand Chérif Hannachi, président de la JSK : « Je suis déçu et écœuré après cette triste nouvelle. Aujourd'hui, la JS Kabylie a perdu un grand joueur et un grand buteur. Tout le monde l'aimait. Il a fait ses adieux après avoir marqué un but. Il a reçu une pierre sur la tête après que les supporters ont commencé à lancer des projectiles. Je suis désolé, je suis touché, je ne peux plus parler. »

La Fédération condamne cet acte de violence
Sur son site internet, la Fédération algérienne de football a condamné avec la plus grande fermeté les actes de violence dans les stades et a annoncé une série de mesures : « L'ensemble des matches des championnats des ligues professionnelle et amateur [...] du 29 et 30 août sont suspendus et différés à une date ultérieure, ceci en signe d'hommage au joueur Albert Ebossé. La FAF, le bureau fédéral et les membres de son assemblée générale étudieront prochainement d'autres mesures plus coercitives qui peuvent entraîner l'exclusion du club fautif de toute compétition. La FAF, la LFP et la JSK ont décidé d'octroyer une indemnité d'un montant de dix millions de dinars ( 100 000 dollars) à la famille du défunt. Par ailleurs, il a été décidé d'un commun accord avec la JS Kabylie, que tous les salaires du joueur décédé seront intégralement versés à sa famille jusqu'à expiration de son contrat avec la JSK

Albert #Ebossé était papa juste la veille de son décès. Photo émouvante avec son bébé. #Barbarie (Ph. @Folishonne_) pic.twitter.com/UFsoc6Glny

— Talal Chakir ن (@ChakirTalal) 24 Août 2014

Ebossé rêvait de la sélection camerounaise
Dans sa carrière, Albert Ebossé avait connu plusieurs clubs. D'abord le Coton Sport, puis l'Unisport Bafang et le Douala AC. En 2012, le Camerounais avait rejoint le Perak FA, club malaisien, avant de s'engager avec la JS Kabylie la saison dernière. Il avait notamment disputé la finale de la Coupe d'Algérie, avant de terminer à la deuxième place du championnat. Ebossé avait également joué pour la sélection camerounaise des moins de 20 ans, et en équipe B. Il rêvait d'intégrer l'équipe première des Lions Indomptables.

Les auteurs de cet acte dramatique n'ont pas encore été retrouvés, mais la Fédération a déjà annoncé des « sanctions exemplaires ». Le Stade 1er-Novembre a été suspendu.