Justice : Premier revers pour BIelsa face au Losc

Voir le site Téléfoot

RTX3HJOI
Par Christopher LE CAËR|Ecrit pour TF1|2018-03-05T14:08:23.759Z, mis à jour 2018-03-05T14:33:45.903Z

Marcelo Bielsa a été condamné par le Tribunal de commerce à verser au Losc 300 000 euros de dommages et intérêts pour le caractère abusif de l'assignation en justice.

Marcelo Bielsa, l'ancien coach de Lille, a perdu une bataille. L'Argentin, qui conteste son licenciement pour faute grave (le 22 novembre dernier) et réclame plus de 18 millions d'euros au Losc, a été condamné lundi par le Tribunal de commerce de Lille à verser à son ancien club la somme de 300 000 euros. Et ceci au titre de dommages et intérêts pour le caractère abusif de l'assignation en justice. Une première victoire pour le club nordiste. 

Bielsa, qui réclame 12,9 millions d'euros correspondant aux salaires restant dus et 5 millions supplémentaires au titre du préjudice moral, espérait que le Tribunal de commerce déclare le club en cessation de paiement, ce qui aurait entraîné l'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire. 

« Bielsa a joué au poker »

Pour le tribunal, Bielsa ne démontre pas l’impossibilité du club de faire face à ses dettes. Pour le prouver, le tribunal de commerce a en sa possession un extrait de compte bancaire sur lesquels figurent un peu plus de 11 millions d'euros au 19 février 2018. Le club du Nord est aussi à jour dans ses cotisations salariales et fiscales. De fait, les juges estiment qu’il n’y avait pas de quoi ouvrir une procédure de redressement judiciaire. « Monsieur Bielsa est rejeté de toutes ses demandes. Le tribunal relève qu’il n’y a pas les difficultés financières imaginées. Plus important, nous étions dans un abus de procédure. Monsieur Bielsa est condamné à une somme qui est exceptionnelle dans ce type de dossier. Nous sommes entièrement satisfaits de cette décision » a indiqué Me Thomas Deschryver, l’un des avocats des Dogues. 

« Le monde du foot professionnel retiendra qu’on ne peut pas assigner à la légère un club en redressement judiciaire quand il s’agit d’une pure fantaisie. Bielsa a joué au poker contre un club et ses salariés. Il a perdu » s'est réjoui un autre avocat du Losc,  Me Bernard Wambeke. Sur ce dossier, les avocats d'El Loco peuvent faire appel de la décision rendue ce lundi. 

Nouveau rendez-vous le 13 mars 

Si Bielsa semble avoir perdu une bataille, il n'a pas encore perdu la guerre. Les deux parties seront de nouveau face-à-face le 13 mars prochain, devant les prud'hommes cette fois-ci.


RTX3HJOI

Marcelo Bielsa peut grimacer. L'Argentin a perdu une première bataille face au Losc